[Review] Final Fantasy XV

Poster un nouveau sujet   

Aller en bas

[Review] Final Fantasy XV

Message par Lyn A. le Dim 7 Jan - 8:50

Alors, un peu de contexte avant d'attaquer cette review (qui est beaucoup plus longue que prévu) :

1. Je n'ai joué à ce jeu qu'en décembre 2017, je n'ai pas connu les déboires du lancement (oui, je te pointe du doigt chapitre 13, j'ai entendu dire que t'avais fait râler du monde, mais aussi l'absence de bestiaire/liste des poissons pêchés/recettes et j'en passe), et j'ai pu enchaîner immédiatement le jeu avec les trois épisodes en DLC. Ca a clairement joué en sa faveur, mais je ne suis pas pour autant certaine que mon impression finale aurait été bien différente. Je pense cependant que c'est clairement plus facile d'apprécier FFXV multi-patchés qu'à sa sortie.

2. Je contrebalance cet avantage par un inconvénient : j'ai lancé FFXV juste après avoir terminé ma deuxième partie de Breath of the Wild et avoir torché à 100% FFXII Zodiac Age. Et j'aime tellement ces deux jeux que ce pauvre FFXV a clairement souffert de la comparaison, particulièrement dans ses premières heures de jeu. Faites-lui une fleur, épargnez-lui ça si vous vous lancez dans l'aventure à votre tour ! ^^



Commençons par le commencement : mes 2 premières heures de jeu ont été un calvaire. Et le mot est encore un peu faible. Et comme je n'ai pas l'intention de ménager le jeu, je vais faire une liste de mes premières impressions (probablement non exhaustive tellement j'ai ragé sur à peu près tout mon premier jour) :

- Le menu d'accueil est looong à s'afficher / être cliquable, y compris quand on vient d'un écran comme celui des paramètres !! >< Et au lancement du jeu, ben ça irrite déjà un peu, avant même d'avoir fait quoi que ce soit...
- La taille de la police... WTF SE ! Je suis myope ! Obligée de passer la console en 720p, et même comme ça, un bon nombre d'infos sont tellement illisibles que je passe à côté de pleins de fonctionnalités (marqueur sur la map ? j'ai fini par te trouver en faisant une fausse manip, parce qu'aucun écran d'aide ne m'a indiqué ta présence et que les putains de légende sont trop petites !)
- Le tutoriel. On nous précise pas que ce tuto sera accessible à volonté AVANT de faire le choix d'y assister ou pas en début de partie (mais on nous le précise à la fin pour nous foutre les boules, j'aurais préféré le faire après avoir vu la cinématique d'intro et le look gorgeous du jeu).
- On a beau avoir fait le tuto complet, on se tape quand même les écrans de tuto PENDANT le jeu (vous savez, ceux qui interrompent tout par un popup non évitable ! ><) qui nous dise la même chose mais en plus court ! Bordel, pourquoi vous m'avez pas juste proposer le tuto long format la première fois que je me repose dans un camp, hein ? Pourquoi le double tuto tout court en fait ? Vous pensiez vraiment que votre système de combat était si incompréhensible ?

- Le système de combat, parlons-en tiens. Il est souvent brouillon. Et l'équilibrage du jeu est loin d'être optimal. Les combats sont soit beaucoup trop faciles (laissez votre doigt sur O et attendez que ça meure, si vous voulez faire du zèle, vous vous déplacez vers le cul du mob en plus, ça ira plus vite), soit d'une totale incompréhension (ça vaut pour les combats à plus de trois mobs où vous avez juste plus les moyens de voir assez du combat pour comprendre ce qu'il s'y passe, mais aussi pour certains des premiers boss qui vont vous foutre la misère sans que vous compreniez d'où ça vienne parce que vous êtes dans une putain de caverne noire ><).
A noter que le jeu devient tout de suite beaucoup plus facile quand vous comprenez (merci internet pour ma part) que vous pouvez utiliser une queue de phoenix sur vous-même avant que l'écran de game over n'apparaisse !

- La Carte/minimap est peu lisible en terme d'altitude / barrières naturelles. On peut pas zoomer assez sur la carte pour voir toutes les icônes, et fucking pourquoi la map de certains donjons n'est pas orienté avec le nord en haut ??
- De manière générale, même en dehors de la taille de la police, les interfaces sont rarement ergonomiques et facilitent pas la prise en main.

- Globalement, les graphismes de FFXV sont beaux. Paysages à couper le souffle (mais peut-être pas assez variés ?), on se fait plaisir à regarder le décor pendant qu'Ignis conduit pour nous. Mais, ils ne sont pas parfaits non plus. On sent encore une très nette différence entre la qualité des visages lors des cinématiques et en jeu. Ce qui est très dommage quand une des excellentes fonctionnalités du jeu est la prise de photo quotidienne de notre team... Gladio est le seul à s'en sortir, y'a pas à dire, la montagne de muscles tatouée est toujours ultra photogénique. On ne peut pas en dire autant des autres... Ignis (mon personnage préféré, ceux qui connaissent mes goûts n'en auront pas douté) pourrait être le charisme incarné s'il n'avait pas un charadesign très moyen (notons tout de même une amélioration considérable lors du DLC qui lui est dédié). Les cheveux et la peau de Noctis subissent un traitement effroyable en mode jeu en comparaison de son mode cinématique. Et Prompto... pauvre Prompto, il est juste hideux sur la quasi totalité de ses selfies... C'est juste une catastrophe. Et ce n'est pas toujours un problème issu des modèles 3D en eux-même, bien souvent, l'éclairage vient en rajouter une couche pour les rendre maladifs. Une bonne raison pour débloquer le plus rapidement possible un maximum de filtre photos et bannir les plus horribles d'entre eux !

- L'open world est grand... mais relativement monotone. Contrairement à Zelda BotW qui nous récompense de notre exploration par du lore planqué un peu partout pour qui sait chercher, mais surtout par des découvertes permanentes, FFXV est vide. L'exploration va se limiter à arpenter les routes à la recherche de nouvelles quêtes annexes (relativement très pauvres en intérêt scénaristiques, à quelques exceptions près)

- Et enfin la narration... Pour m'auto-citer : "ouuuutch la transition entre les chapitres 4 et 5 de FFXV... Tu les sens les dix ans de "développement" et le scénario colmaté à la truelle ?"
Et c'est malheureusement une impression qui va se répéter, régulièrement, presque entre chaque chapitres. La narration est décousue, parfois limite compréhensible, et source de décrochage violent niveau immersion.
Moi-même j'ai clairement buggée à la fin du chapitre 4, assez longtemps pour écrire ce qui va suivre tellement mon incompréhension était grande (attention spoiler !) :
Spoiler:

OMG scénario, que s'est-il passé ? Je sors d'un combat épique contre un dieu (j'avais déjà pas franchement compris pourquoi je venais là à part sur les recommendations du mec le plus suspect de la planète), je découvre que ce fameux mec est - ô surprise - un impérial aux motivations suspectes, mais qui me vient quand même en aide pour éviter de crever dans une montagne qui part en lambeaux... ok, je m'imaginais poursuivre l'aventure depuis les geôles d'une base impériale dont j'allais devoir m'échapper, ou avoir au moins droit à une explication. Mais noooon, on débrieffe même pas ce combat ou la vision que j'ai eu pendant avec ma team, on se retrouve juste quelques jours plus tard, miraculeusement en liberté, inquiets pour notre voiture (qu'on a laissé sur place et qui est donc probablement sous le contrôle de l'empire), et on part en quête de la bénédiction du second dieu... Euh... Oui, d'accord. Mais non en fait. Il manque clairement une transition entre ces deux chapitres ! Je demande pas nécessairement une cinématique, mais ça n'aurait pas coûté grand chose de discuter un minimum de ces détails via les dialogues des personnages. Là je me retrouve à continuer le jeu, avec des objectifs pour lesquels je n'ai pas d'autres motivations que : c'est ma destiné. Bon ben si c'est ma destiné, je vais le faire, mais ça me laisse pas présager du bon pour la suite de ce scénario...



Et là, je vous vois venir. Mais Lyn, tu peux nous expliquer comment, après cette liste interminable de plaintes, ton compteur de temps de jeu affiche 120 heures ?
Oui, je peux, très facilement. Vous prenez tous ces défauts, et vous les jetez à la poubelle, parce qu'ils n'ont plus aucune importance. Non, aucune importance. La beauté de ce jeu tout entier repose sur une chose simple, la dynamique des protagonistes, le chemin qu'ils vont parcourir ensemble... et la dernière heure de jeu. Peu importe les souffrances des premières heures, les interfaces illisibles, la narration décousue. J'ai ri et pleuré en compagnie d'une bande de potes et j'ai vécu à 200% leurs joies et leurs peines. Et cette intensité d'émotions, ça n'a pas de prix.

Je ne peux honnêtement pas développer davantage sans spoiler quoi que ce soit, et je n'ai même pas envie de le faire. Parce que si vous avez fini le jeu, vous savez de quoi je parle (ou vous êtes dénués d'empathie, auquel cas je ne vous blâme pas, ce jeu n'était juste pas fait pour vous). Et si vous n'avez pas fini le jeu, arrêtez de chercher le spoil, et allez vivre ça par vous-même.
Je ne regrette pas une seconde d'être allé au bout de ce FF, et si vous hésitez à vous y mettre, je vous le recommande chaudement, mon petit cœur gonflé d'émotions.

Longtemps (en nombre d'heures) après avoir terminé le scénario, j'ai continué à jouer, parce que je suis tellement attachée à ces personnages que j'ai juste beaucoup de mal à passer à autre chose. Je ne peux pas juste les abandonner à leur destin, j'ai encore envie de faire un bout de trajet avec eux.

Et la plupart des défauts cités sont des choses qui s'estompent avec le temps de jeu. Les interfaces deviennent superflues quand vous vous êtes familiarisés avec les contrôles, le système de combat devient plus agréable au fur et à mesure que vous remplissez votre ascension (l'équivalent du sphérier), et les problèmes de narration s'estompent considérablement sur la fin du jeu (au prix d'une avancée beaucoup plus linéaire, concept qui ne me pose personnelement AUCUN problème, j'ai fait des pavés à l'époque pour expliquer que le problème de FFXIII ne vient PAS de son effet couloir).



En conclusion : Je ne peux pas honnêtement dire que FFXV est une superbe réussite. Non. Il est bourré de défauts qui en font un titre moyen. En étant généreuse, je lui mets 13/20 en terme de gameplay. Il dispose d'un univers riche et malheureusement sous-développés, un problème qu'il partage avec son confrère numéro XIII. Un lore beaucoup trop large qu'on a tenté de compresser dans une toute petite boîte. Mais là où il réussit mieux que beaucoup d'autres, c'est à nous délivrer des personnages attachants qui nous impactent, avec des moments poignants qui viennent taper fort sur nos émotions. Et pour ça, je remonte sa note à un honorable 16/20.

Je regrette sincèrement que ce jeu n'ait pas eu les moyens de ses ambitions, parce qu'on sent bien tout le potentiel et la volonté d'origine, souvent ternis par un manque de développement (ça vaut autant au niveau gameplay que narration/lore). Ce n'est pas totalement de la faute de son équipe ou même de son studio de production. Les circonstances lui ont clairement été défavorables. Et si je prends en compte les difficultés qu'il a rencontré, je suis prête à pardonner encore davantage à ce jeu, qui a vu le jour envers et contre tout, et qui fait son possible pour continuer de s'améliorer. (Je lui pardonne d'autant plus que ses ressources ont majoritairement été détournées pour faire renaître FFXIV de son propre échec, et que je suis pas vraiment au bon endroit pour me plaindre d'avoir un bon FFXIV :p)

Si FFXV a droit à un remake dans 20 ans, je serai là, sans la moindre hésitation. Et je peux affirmer haut et fort qu'il m'a redonné goût à la licence solo. Après l'échec du XIII, c'est plutôt un bel exploit.



Un mot sur la BO : Pas tellement de surprises de ce côté, elle est magnifique. Elle m'accompagne depuis que j'ai terminé le jeu et elle va sans doute garder l'exclusivité de ma playlist pendant encore de nombreuses semaines avant d'être intégrée au random des favoris. Et la possibilité de retrouver des vieilles BO de tous les FF quand on est dans sa voiture est une touche très appréciable.

Un mot sur les DLCs (sans spoil, je vais même pas citer certains personnages pour éviter de gâcher d'éventuelles surprises) :

- L'épisode Gladio est clairement le plus pauvre et le moins marquant. Mais il fait honneur à un ennemi emblématique de la franchise (avec là encore un thème musical classique retravaillé dans une version que j'adore !), et il étoffe agréablement les personnages de Gladiolus et Cor. Pas indispensable, mais pas désagréable.

- L'épisode Prompto est... le plus mitigé pour moi. J'ai horreur des FPS. C'est juste pas mon truc. Donc forcément, l'épisode de celui qui manie les armes à feu... Je savais que ça allait pas me convaincre en terme de gameplay. Mais les séquences en véhicule sont cools, le personnage secondaire qui l'accompagne est extrêmement badass (et je l'aime d'un amour profond et j'espère qu'il aura droit à son épisode particulier <3), et le développement de Prompto a cruellement manqué dans le jeu d'origine. J'aurais d'ailleurs aimé faire ce DLC quand il a lieu chronologiquement dans le jeu, il n'aurait eu que plus d'impact.

- L'épisode d'Ignis est indispensable. A tellement de niveaux. D'abord parce que c'est Ignis (et que si vous le trouviez pas géniallissime avant son épisode, il va vite vous faire changer d'avis !). Ensuite parce qu'il a, de mon point de vue, le gameplay le plus agréable et satisfaisant à jouer. Tertio, il comble un trou béant dans le scénario original, mais pas que ! Il développe aussi un personnage secondaire qui manquait cruellement de développement, ainsi que le lore. Bref, un concentré d'infos enrobé d'un gameplay super cool et de décors bien chiadés, j'étais personnellement conquise d'un bout à l'autre. A noter toutefois que c'est le seul des trois épisodes à ne surtout pas faire quand il prends place chronologiquement, sous peine de méchamment vous spoiler et de gâcher une bonne partie de la fin du jeu (ce qui serait dommage compte tenu de ce que j'ai dit précédemment ^^).
avatar
Lyn A.
Décoratrice d'intérieur cornue

Messages : 564
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Final Fantasy XV

Message par Falkhen le Dim 7 Jan - 20:15

Merci pour ce retour complet !
FF XV arrive bientôt sur Steam. Il va y passer, comme les autres, d'autant plus maintenant que j'ai lu tes impressions sur le jeu.
avatar
Falkhen
J'ai la plume !
J'ai la plume !

Messages : 702
Date d'inscription : 18/07/2013
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Final Fantasy XV

Message par Arkel Luhtnen le Mar 16 Jan - 4:43

Quelqu'un de 100% d'accord avec moi. Vu que j'avais fait le jeu à la sortie mais que j'en avais tiré les mêmes conclusions. Malgré encore plus de défauts sans patchs. J'y ai pas retouché par contre car j'ai eu besoin de temps , le laisser reposer un peu, j'avais besoin de digérer mes dizaines d'heures en quelques jours. Aussi car il m'a profondément touché comme jeu, bouleversé comme peu l'ont fait car oui ces personnages et leurs interactions sont une immense réussite.
Techniquement ce jeu est très moyen. Mais le studio a fait ce qu'il a pu avec les moyens qu'on lui a donné et c'est déjà un exploit d'avoir ça (même si je comprends que des gens se soient sentis floués à la sortie). Mais là avec une année de patchs gratuits (ce qui n'était pas obligé hein) bah j'ai confiance en l'avenir de la licence. Ils semblent avoir enfin maitrisé la nouvelle ps4 et les futurs développements seront surement plus simples.
Humainement ce jeu est extraordinaire. Et si vous lui donnez du temps, il vous le rendra.
Faites confiance à Lyn et donnez une chance à ce jeu.
Et puis merde les combats de boss sur Apocalypsis Noctis ça reste hyper impressionnant.

La musique de l'avant dernier boss ( la 91 si tu a les numéros de piste) est ma préférée et elle a été arrangée non pas par la compositrice principale mais des gens bossant sur FFXIV et j'avais bien retrouvé certaines sonorités. Square a de nombreux talents niveau musique hors Uematsu ou Shimomura.
(Sinon la fin de la 88 et la 95 ont des moments extraordinaires - je parle de thèmes moins connus que les principaux que j'aime aussi beaucoup) ET aussi la chanson que l'on entends si on lance les crédits depuis le menu principal : Too Much is never enough avec des paroles créées par Nomura .
avatar
Arkel Luhtnen

Messages : 31
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Final Fantasy XV

Message par Lyn A. le Mar 16 Jan - 6:22

Mon top5 des instrumentales (hors DLC, parce que l'album est pas encore sorti, donc je l'écoute encore via youtube et donc les pistes sont pas encore officiellement notées) :
- NOCTIS (62) - Cet air m'obsède, je le fredonne constamment, je pourrais rester sur l'écran d'accueil à l'écouter indéfiniment...
- Melancholia (41) - Feeeeeels
- Valse di Fantastica (29) - avec un amour profond pour sa version dans Piano Collections
- Somnus (1) - l'instrumentale étant aussi prenante que la version chantée
- Hammerhead (4) - cette musique pour moi représente tellement bien mon attachement aux personnages, c'est celle qui illustre le mieux non pas l'aspect dramatique/scénaristique du jeu mais au contraire son aspect "slice of life".
A noter, je spécule les numéros, j'ai l'OST divisée en 4 albums.

Après si je ne me trompe pas, la 95 est Dewdrops at Dawn et fait clairement partie de mon top20, une variante très reposante de la 29 sus-nommée, mais je pense lui préférer Sunset Waltz (50) dans cette catégorie ^^

Et t'as mentionnée Apcalypsis Noctis donc je me dois de mentionner Omnis Lacrima parce qu'elles sont aussi épiques l'une que l'autre !

Quant aux thèmes chantés (celui d'intro dont je tais volontairement le nom parce que oui, je considère que c'est un spoil, ou celui des crédits), c'est simple, ils ont rejoint les thèmes de FFXIV dans mon dossier karaoké ^^
avatar
Lyn A.
Décoratrice d'intérieur cornue

Messages : 564
Date d'inscription : 25/02/2014
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Final Fantasy XV

Message par Arkel Luhtnen le Mar 16 Jan - 16:47

Ah mais oui oui oui ! ET la 88 (Homecoming) c'est surtout la ritournelle finale après un long build up.
avatar
Arkel Luhtnen

Messages : 31
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Review] Final Fantasy XV

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum