Courier à l’attention de la confrérie des Chevaliers d’Althyk

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Courier à l’attention de la confrérie des Chevaliers d’Althyk

Message par Thot Al'taru le Lun 27 Jan - 15:53

Courier à l’attention de la confrérie des Chevaliers d’Althyk,

Chers chevaliers,

Je me nomme Hypérion Archibald Van Seth, archéologue d’État mandaté par la fondation Saint Conach et spécialiste de la magie d’invocation de l’ancien Empire allagois. Je vous contacte par cette missive afin de vous proposer une offre. Suite à un passage au 7e Ciel à Mor Dhona, j’ai pu entendre parler de votre histoire. Si je ne me trompe pas, vous êtes à la recherche d’un camarade porté disparu dans le Labyrinthe de Bahamut. C’est un endroit dangereux, et il vous faut un guide. Or, je connais très bien cet endroit et pourrait remplir cette fonction. J’imagine déjà qu’en lisant ses lignes, vous penserez qu’il s’agit d’un piège ou d’un illustre complot comme vous seuls les aventuriers peuvent les connaître. Néanmoins, n’ayez pas d’inquiétudes. Je peux vous expliquer simplement le pourquoi de cette proposition.
Comme je l’écrivais en introduction, je suis un archéologue qui travaille pour la fondation Saint Conach. Or, j’ai été mandaté par cette dernière pour conduire des recherches dans le labyrinthe de Bahamut. Plusieurs aventuriers auraient observé des artefacts allagois sur place… Les analyser serait pour moi une opportunité hors du commun. Pourquoi ne pas engager une troupe d’aventuriers en les payant alors ? Et bien, c’est ce que j’ai déjà fait par le passé. Or, une escorte coute extrêmement cher. J’ai dépensé près de 2 millions de gils depuis le début de mes travaux, et me voilà désormais à sec. J’ai beau être à deux doigts de faire la découverte du siècle, je ne peux plus financer une expédition.
Voici la raison pour laquelle, je me permets de vous contacter. J’ai encore besoin d’une dizaine de jours pour préparer scientifiquement l’expédition. J’espère que d’ici là vous aurez réfléchi à ma proposition. Je connais bien les systèmes de sécurités à l’entrée du Labyrinthe, ainsi que les points faibles des Caducées – ces étranges serpents dont un nid jouxte l’accès aux étages inférieurs. Je me ferai un plaisir de vous guider à travers ces dangers, si vous voulez bien me servir d’escortes. J’ai néanmoins la sincérité de vous annoncer, que je ne m’engage pas ma responsabilité quant à la survie de tous les membres de votre groupe.

En vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à cette missive, et en vous priant d’agréer à l’expression de mes plus sincères salutations

Hypérion Archibald Van Seth
Archéologie d’État
Compagnon de la Fondation Saint Conach  


HRP : Pour jouer Hypérion, j’utiliserai Thot en modifiant son aspect (Ouais un Lalafell moustachu !), cela me permettra de vous suivre au cœur du Labyrinthe pour gérer le RP. Hypérion pourra également être là pour expliquer les stratégies en mode RP si vous voulez.
avatar
Thot Al'taru

Messages : 226
Date d'inscription : 18/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courier à l’attention de la confrérie des Chevaliers d’Althyk

Message par Desmee le Ven 31 Jan - 10:46

Hypérion Archibald Van Seth,

Je suis Desmee Rekl, on a coutume de m'attribuer le titre de Chercheur dans la compagnie libre des Chevalier d'Althyk. Je vous répond en premier lieu en mon nom propre mais aussi au nom des la compagnie et de la petite communauté qui nous entoure.

Il semble que vous ayez été bien informé, nous préparons en effet une expédition dans le cratère qui porte le nom poétique de "Labyrinthe de Bahamut" bien que je n'aie pas réellement compris les raisons et les implications de ce surnom. Je suis par ailleurs fort étonnée que vous l'utilisiez aussi.

En ce qui me concerne, je sais simplement qu'il s'agit d'un cratère que l'ont a découvert après le Septième Fléau et qui intéresse visiblement beaucoup les Garlemaldais. La conclusion logique est que le primordial Bahamut s'est "écrasé" à cet endroit. Je m'attend donc à y trouver la source même de la corruption éthérée qui a modifié si profondément notre monde. Par conséquent, je me prépare à en rencontrer les plus terribles émanations à polarité élémentaires corrompue qui soit.
Mais aussi à découvrir le territoire des expérimentations de l'empire Garlemaldais probablement pour ce qui a servi à créer l'Ultima Arma, c'est à dire des reliques Allagoises extrêmement puissantes. Selon mes estimations arcano-statique, il pourrait même s'agir de l'épicentre de l'onde qui primaire qui a entraîné le réveil de tous les autres primodiaux.
Enfin, étant donné les signes inquiétants qui pourraient indiquer le réveil de Bahamut, croyez bien que ce n'est pas de gaieté de cœur que je vois mes amis se préparer pour cette expédition. Car je suis consciente que nous n'en reviendrons probablement pas vivants.

Mais nous avons en effet toutes les raisons de penser qu'un de nos amis se trouve la dessous. Et nous ne pouvons pas rester les bras les croisés, même si il est déjà mort, et même si nous mourrons tous en y allant. Nous choisissons cette destinée plutôt que de continuer à vivre sans avoir essayé de le secourir. Je suppose que vous le comprendrez.

Je vous encourage toutefois à réfléchir à votre projet. Vous avez survécu à une première expédition, vous êtes sans doute béni des Douze mais il serait sage de ne pas pousser votre chance. Si vous persistez dans cette folie, bien entendu un guide qui connait les dangers de ces lieux serait pour nous un atout inestimable. Cependant, je me dois de vous encourager encore une fois à ne pas nous accompagner, car nul ne peut garantir votre sécurité en ces lieux, pas même les Douzes.

J'espère que vous prendrez la bonne décision.
Amicalement,

Desmee Rekl
avatar
Desmee
Vous n'auriez pas vu ma tête ?

Messages : 603
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courier à l’attention de la confrérie des Chevaliers d’Althyk

Message par Thot Al'taru le Dim 2 Fév - 0:10

Chère Desmee Reki,

Je vous remercie de votre missive, et tiens par la présente à répondre à certaines de vos interrogations. Néanmoins, je dois commencer par vous avouer observer tout le sérieux que vous avez accordé à vos études arcaniques. Vos estimations arcano-statiques font honneur à ma vieille amie Thubyrgeim, dont je suppose que vous avez été la disciple.

Vous me faites part de vos doutes concernant le Labyrinthe de Bahamut, que vous présentez comme un antre de la mort. Laissez-moi, d’ores et déjà, éclairer votre lanterne. Mes lumières sont certes faibles, mais peut-être vous permettront-elles d’avoir une meilleure vision d’ensemble de la situation.

Commençons par le nom de cet endroit. J’ai en effet parlé du Labyrinthe de Bahamut, car c’est l’appellation la plus répandue pour ce lieu. D’aucuns parlent également du « Coil », insistant ainsi sur le caractère torsadé de ses cavernes. Néanmoins, plus que le Labyrinthe de Bahamut, il serait peut être plus exact de parler du Labyrinthe dans lequel Bahamut se serait écrasé. Je dis bien « peut-être », car la théorie affirmant que le terrible primordial se cacherait dans les profondeurs est encore une théorie. Aucun aventurier n’est encore parvenu de l’autre côté de ce dédale. Si les stratégies nous aide à construire la réalité dans laquelle nous vivons, il convient d’être prudent et ne pas substituer nos théories arcano-statique à cette réalité. Beaucoup de choses restent encore à découvrir, et c’est là une mission qui me tient à cœur.

À partir de mes propres observations, je pense que le Labyrinthe est un ancien édifice allagois, qui aurait été mis à jour par l’apparition du cratère. Si on conserve la théorie sur Bahamut, ce serait donc lui qui nous aurait révélé ce lieu. Il n’y a cependant, du moins à ma connaissance, aucun lien entre le terrible monstre et les anciens bâtiments que j’étudie. Thaliak me garde bien d’aller voir plus profondément si le terrible primordial s’y cache.

De précédentes expéditions ont permis de dessiner une géographie approximative de ce que nous appelons les cinq premiers niveaux du Labyrinthe. Voici brièvement en quoi ils consistent :  
- Le premier niveau est une gigantesque caverne remplie de monstres. On y trouve notamment un nid de Caducées, ces énormes reptiles capables de se dédoubler. De fait, le premier niveau n’est qu’un chemin d’accès vers les édifices allagois qui m’intéressent. On y trouve peu de technologie de l’ancien empire, si ce n’est parfois quelques sphères de défense qui y patrouille.
- À l’inverse, du deuxième au quatrième niveau, on peut observait toute la grandeur de l’Empire. La technologie y est omniprésente. C’est d’ailleurs, au second palier, que j’envisage de mener mes dernières recherches. J’aimerai comprendre le système d’activation des mécanismes de défense, ainsi que les fonctions exactes des différentes pièces de cet énorme édifice.
- Quant au cinquième niveau, je ne peux pas me prononcer sur le sujet, n’y étant jamais allé personnellement. Certains aventuriers ont parlé d’une « griffe de Bahamut », mais tout cela me semble assez abracadabrant.  

En l’espèce mon objectif est le suivant : me rendre au deuxième niveau pour terminer une série d’observations. Certes, il s’agit d’une mission dangereuse. Pour accéder au niveau deux, il faudra mettre hors d’usage certaines sphères sentinelles, et peut être affronter un terrible Caducée… Mais c’est, je pense, nécessaire… Vous ambitionnez de secourir un ami, mon rêve est de sauver une nation. Si nous pouvons nous approprier ne serait-ce qu’une partie que la technologie allagoise, je suis convaincu que notre lutte contre l’Empire Garlemand n’en sera que plus aisée. Je suis parfaitement conscient des risques de cette entreprise, mais, pour reprendre vos mots, je choisis cette destinée plutôt que de continuer à vivre sans avoir essayé de me battre pour Eorzéa.

Venons en maintenant aux questions d’intendance. Quand désirez-vous vous lancer dans l’expédition ? Et quand pourrons-nous nous rencontrer pour en préparer les moindres détails ?

En vous remerciant par avance pour votre réponse, et en vous priant d’agréer à l’expression de mes plus sincères salutations
Hypérion Archibald Van Seth
Archéologie d’État
Compagnon de la Fondation Saint Conach
avatar
Thot Al'taru

Messages : 226
Date d'inscription : 18/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courier à l’attention de la confrérie des Chevaliers d’Althyk

Message par Desmee le Dim 2 Fév - 11:06

Cher Hypérion Archibald Van Seth,

Vous n'avez pas idée, monsieur, des sentiments contradictoires que votre réponse m'inspire. Car si vous étiez là devant moi, vous me verriez tout à la fois dévorée d’inquiétude et soudainement rassurée par votre serment de nous guider en ces lieux.

Puisque vous avez affirmé votre souhait, c'est décidé, nous partirons ensemble. Notre départ se fera au déclin du Septième soleil de la Première lune Ombrale, sous le signe d'Oshon, puisse-t-il veiller sur nous et sur notre quête.

Je suis ravie d'apprendre qu'aucun signe avéré de la présence de Bahamut dans ces cavernes ne soit connu. J'espère que ce terrible surnom n'est qu'une analogie de mauvais gout. Mais je me demande d'où naît cette onde que mes calculs ont mise en évidence et qui pourrait être à l'origine du réveil des primordiaux... je me suis peut être trompée.
Concernant les technologies de l'empire Allagan, il y a fort à parier que vos espoirs sont fondés et que c'est une quête semblable qui a poussé l'empire à bâtir une base à cet endroit. J'espère que vous serez contenté, que vous reviendrez avec des réponses et des technologies nouvelles pour contrer les plans de nos ennemis et sauver les peuples libres d'Eorzea.

Concernant la griffe de Bahamut, je pense malheureusement que la rumeur est fondée. Etant donné la corruption éthérée qui émane de ce lieu, il y a de fortes chances pour que les cristaux soient contaminés par le primordial. En revanche ça ne prouve en rien sa présence dans ces cavernes et je continue à espérer que nous n'en verrons rien. N'avez-vous pas constaté lors de précédentes exploration, la corruption de noyaux élémentaires entraînant par exemple des mutations sur les créatures environnantes ?

Comme vous le savez surement, si vous avez côtoyé la guilde des arcanistes, la stratégie sera essentielle dans notre expédition. Si vous pouviez nous en dire plus au sujet de ces serpents que vous appelez Caducées, nous aurions plus de chance de passer cette épreuve et d'atteindre ce deuxième niveau. Savez-vous, quelle est la nature de ces créatures et leur mode de défense ?

Je vous rendrai visite dès que j'en aurai le loisir afin de peaufiner les préparatifs.

Amicalement,

Desmee Rekl
avatar
Desmee
Vous n'auriez pas vu ma tête ?

Messages : 603
Date d'inscription : 20/11/2013
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courier à l’attention de la confrérie des Chevaliers d’Althyk

Message par Thot Al'taru le Mar 4 Fév - 1:33

Chère Desmee Reki,

Maintenant que vous attirez mon attention sur ce problème, je commence à croire que vous avez peut-être raison concernant la corruption de noyaux élémentaires. Je n’y ai jamais vraiment accordé d’importance, mais il se trouve que les monstres qui hantent le premier étage du Labyrinthe sont pour la plupart assez difformes. Ils possèdent également une force peu commune. Ces hippogriffes, coeurls, zizs et golems peuvent être redoutables pour un groupe peu coordonné. Cela est peut être liée à une corruption éthérée… Peut-être, pourrez-vous confirmer cette hypothèse…

En ce qui concerne les stratégies que nous aurons à mettre en place lors de l’expédition. Deux principaux points doivent être abordés. Tout d’abord comment se débarrasser des sphères sentinelles de défense, puis comment vaincre un Caducée qui se serait aventuré hors de son nid.

Les sphères sentinelles fonctionnent toujours en groupe. Une sphère principale est reliée à plusieurs sphères plus petites. Si la sphère principale est attaquée, elle fera appel aux autres. Néanmoins, il est important de souligner que les petites sphères dépendent de la sphère principale pour leur approvisionnement en énergie. Notre but est donc de mettre hors circuit cette sphère principale. Pour ce faire, il existe deux techniques. Ma préférence va pour la seconde, mais dans un souci de sincérité intellectuelle, je me dois de vous présenter également la première. Celle-ci est, je pense, la plus dangereuse ; elle consiste tout simplement en « une attaque générale » sur la sphère principale. Un paladin se chargera d’attirer l’attention de celle-ci, pendant que tous ses compagnons attaqueront l’ennemi. Pendant ce temps, un guerrier devra occuper les nombreuses petites sphères qui viendront défendre la grande. L’autre possibilité est de diviser le groupe en deux. Le paladin, et deux attaquants, en priorité des combattants maitrisant l’art de la mêlée, se concentreront sur la sphère principale. Pendant ce temps, le guerrier et les deux autres attaquants s’occuperont des petites sphères qui arriveront à intervalles réguliers. Il faudra faire en sorte que ces petites sphères soient rapidement éliminées. Si trop de sphères venaient à nous attaquer en même temps… Vous pouvez vous douter du résultat… Il convient également de préciser que les petites sphères ne doivent jamais approcher la grande… sinon celle-ci les « dévorera » et deviendra encore plus destructrice.
Évoquons maintenant les capacités de destruction de ces machines. Les sphères peuvent lancer des lasers en ligne droite (AOE), il faudra bien entendu les éviter pour ne pas être blessés. Néanmoins, l’attaque la plus dangereuse de la sphère principale est très certainement sa capacité à lancer une décharge électrique sur tout le monde (« Haute tension »). Cet éclair paralyse tous les membres d’une équipe pendant vingt-cinq secondes… Aucun soigneur ne peut soigner cette condition. Si jamais l’équipe venait à être paralysée, le combat deviendrait très compliqué, et les soigneurs devraient utiliser des sorts de régénération de zones le plus rapidement possible (« Magie prompte » + « Extra Médica »). Pour empêcher cette situation, il faut interrompre la sphère. Un paladin et un barde devront se charger de cette tâche (« Silence »). Chacun leur tour, ils devront faire taire la sphère en tapant à un point précis de sa structure. Il faut être très prudent, les sphères sentinelles utilisent souvent ces décharges électriques (la mise en place d’une macro avec signal sonore est fortement recommandée pour gérer la coordination).
Voici les principales informations que je peux vous donner sur les sphères. Juste une dernière précision importante, et valable pour l’ensemble de notre périple dans le Labyrinthe… Les combattants doivent éviter d’être touchés par la moindre attaque. Les soigneurs auront rarement le temps de s’occuper d’eux. Si jamais un équipier venait à perdre conscience, un invocateur, en l’occurrence moi même, se chargera de lui remettre les idées au clair. De même les sortilèges qui créent des protections artificielles comme « Cuirasse » sont à éviter. Leurs incantations sont trop longues, et leurs effets trop minimes.

Venons en maintenant aux Caducées. Les Caducées sont de gigantesques serpents capables de se dédoubler lorsqu’ils sont blessés. Leur capacité de destruction est effrayante. Seuls les paladins ou les guerriers peuvent se permettre de les engager. Toute autre personne ne survivrait pas à plus de deux attaques. Il est donc strictement interdit de se placer devant un Caducée. Il est préférable de l’attaquer sur le côté. La vision des Caducées ne possède aucun angle mort, et ils attaquent violemment ceux qui veulent les attaquer par-derrière (Attaque conique). Ils crachent aussi régulièrement du venin (AOE + Poison) sur les personnes éloignées d’eux. Si jamais nous venions à rencontrer un Caducée, le paladin ou le guerrier devra l’attaquer. Les soigneurs devront très faire attention à lui ; il devra toujours être protégé par un sort de régénération. Un attaquant de mêlée pourra passer de temps à autre derrière le Caducée afin de le distraire et de soulager la charge de coup reçu par notre protecteur.
Le problème avec ces serpents est qu’ils deviennent de plus en plus puissants à mesure que le temps passe (stacks bonus dégats). Pour empêcher qu’ils ne gagnent trop en puissance, il faut les nourrir. Pour ce faire, on se servira de pièges qui attirent des slimes. À intervalle régulier, certaines dalles vers la sortie du premier étage vont s’illuminer. Si une personne reste sur une dalle, un slime viendra l’attaquer. Il est impossible de distraire ces monstres qui restent toujours concentrés sur la personne tombée dans le piège (impossible de leur reprendre l’aggro). Autre problème, ces slimes sont des bombes à retardement. Si vous vous éloignez trop d’eux, ils explosent (6000 hp dégats AOE s’il y a plus d’une dalle d’écart entre vous et eux). Néanmoins, il est possible de se servir de ces dalles piégées à notre avantage. Un guerrier ou un barde devra attirer un slime et l’affaiblir avant de l’offrir au Caducée. Lorsque les Caducées dévorent des slimes, leur ventre alourdi les empêche d’être aussi efficace au combat (enlève les stacks). Néanmoins, il faut faire attention de ne pas donner à un Caducée des slimes en pleine forme sinon ce dernier récupérera de la vitalité. Je pense qu’il est possible de nourrir deux fois un Caducée avant que celui-ci entame sa mitose.
Une fois blessé, le Caducée se divisera en deux. Ce moment du combat est le plus sensible, car il faudra en déplacer un de l’autre côté de la caverne sans que celui-ci ne blesse les membres de notre équipe. Je conseille d’ailleurs vivement aux soigneurs d’utiliser le sortilège « Voile des saints » pour l’occasion. Ainsi, un protecteur devra pendre un monstre et le déplacer un peu plus loin. Il ne faut surtout pas que les deux Caducées se rapprochent à nouveau l’un de l’autre, sinon ils pourraient fusionner et devenir ainsi surpuissants, pour ne pas dire immortels. À ce stade du combat, nous aurons donc deux serpents, c’est-à-dire deux équipes, avec un soigneur de chaque côté.
Le combat continuera de manière identique… Les serpents attaqueront comme l’original : Venin, attaque clivée, mouvement de queue… Ils recommenceront à gagner en puissance (bonus de stacks). Chaque soigneur devra faire extrêmement attention au protecteur dont il a la charge (time for CD avec si possible signal sonore + chan). Deux sorts de régénération sont recommandés. Qui plus est faute de membre suffisant, nous ne pourrons plus nourrir les serpents. Il faudra donc les tuer le plus vite possible… Sinon, leurs coups deviendront extrêmement dangereux (si nous sommes trop longs, on verra du one shot). Pour autant, il ne faudra pas oublier d’éviter les dalles piégées. Nous ne voulons aucun slime dans cette phase délicate du combat. Si jamais par inadvertance vous veniez à attirer un slime, tuez-le.  
Enfin dernier détail… Peut-être celui qui a mené le plus d’aventuriers à leurs pertes… Les deux serpents doivent être vaincus dans un intervalle de quinze secondes. Si nous prenons trop de temps pour tuer le second serpent, celui-ci lancera une attaque finale qui nous anéantira tous. En conséquence, si vous finissez votre serpent en premier, courrez aussi vite que possible sur le second et lancer tout ce que vous possédez (LB cac notamment).

Voici toutes les informations relatives aux monstres que je peux vous donner par écrit. Je vous expliquerai sur place les stratégies de positionnement. Dans les cas, j’espère que notre stratégie nous permettra de construire une réalité victorieuse.

Je logerai à l’auberge de Port-aux-vins dès le troisième soleil de la deuxième lune ombrale. N’hésitez pas à venir me rendre visite dès que vous le pourrez, nous pourrons discuter plus amplement de ce labyrinthe et des préparatifs de notre expédition.      

En vous remerciant à nouveau pour votre soutien, et en vous priant d’agréer à l’expression de mes plus sincères salutations

Hypérion Archibald Van Seth
Archéologue d’État
Compagnon de la Fondation Saint Conach  


HRP/// C’était pas gagné à expliquer en contexte RP… Pour une explication plus claire, avec de toutes petites différences : http://www.ffxiv-codex.fr/guides/guide-du-premier-etage-du-labyrinthe-bahamut/ ///HRP
avatar
Thot Al'taru

Messages : 226
Date d'inscription : 18/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Courier à l’attention de la confrérie des Chevaliers d’Althyk

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum