Une feuille Blanche ne comportant que quelques mots

Poster un nouveau sujet   

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une feuille Blanche ne comportant que quelques mots

Message par Iranh le Jeu 31 Déc - 1:18

Voilà bientôt 3 longues lunes (semaines). Depuis sa disparition. Qu’elle ne pense qu’à une chose, revoir un visage ami et amical. Qui l’eut cru. Si on lui posait la question, encore aujourd’hui, même après cette épreuve, sans doute serait-elle bien embarrassée pour répondre. Oui, des gens lui ont manqué. Mais étrangement, pour une fois, pour la première fois, elle ne le considère pas comme une preuve de faiblesse. Elle se laisse une chance.

Si le mot sentiment ne voulait absolument rien dire pour elle, il y a de cela quelques années maintenant. Les choses sont si différentes désormais. Différentes et nouvelles. Tellement nouvelles qu’elle serait incapable de dire par combien de sentiments elle est passée en trois lunes. L’ASSURANCE de vouloir aider Ako, un soir où elle en avait besoin. L’INCOMPREHENSION, de se retrouver dans cette cage AmaalJa, pourquoi …. Depuis quand ? La CERTITUDE, que ses amis viendraient la sortir de ce mauvais pas. Le DOUTE, animée par l’impression que jamais elle n’a été si proche de cet « après » qu’elle vénère toujours avec autant de foi. La SURPRISE de ce retrouvée enfin libérée … par un groupe d’aventuriers qui passaient par là, des inconnus qui sauvent sa vie au péril de la leur. L’AMERTUME de se rendre compte que ses sauveurs ne sont pas ceux en qui elle croyait. La SOLITUDE devant cette grande maison, vide, comme … abandonnée.

Oh oui elle en avait appris des gouts avec cette épreuve. Mais aucun de ceux qu’elle espérait. Elle n’avait appris qu’amertume, aigreur et trahison. Et le pire de tous, solitude. Maintenant qu’elle a accepté de vivre parmi et comme ceux qu’elle chéri, voilà qu’elle goute enfin ce parfum de néant.

Finalement, en suivant les indications de Talyk, la voici devant la bâtisse. La pancarte dehors lui indique que c’est bien là en effet. Alors elle entre, sans état d’âme. Ni tristesse, ni haine, rien. Après avoir appris le gout que cela as, il allait finalement falloir qu’elle apprenne à l’oublier. Quelle ironie. Il lui aura fallu devenir une des leurs pour comprendre que ce qu’eux cherchent au final, n’est autre que ce qu’elle avait, avant. Pourtant sur un point elle reste fidèle à elle-même. Aucun regret. Pas le moindre remord. Et si c’était à refaire, sans doute, elle le referait.

Le ré de chaussée ressemble à l’ancien, Même si le style est différent. Une porte mène visiblement aux appartements privés. Un fauteuil, sans doute celui dans lequel se vautre Ishmaël, comme à son habitude. Un petit bureau, caché derrière l’accueil. A l’étage, d’autres bureaux, des livres, la salle de réunion. Tout cet endroit semble indiquer que nombre d’érudits vivent dans cette maison. Des érudits …. Le sous-sol semble moins …. Riche. L’endroit semble plus propice à la proximité. Tout est moins …. Soigné. Quelques Lits, tables, chaises. Simples. Sans doute un quartier de simples soldats.

Iranh remonte à l’étage. S’installe sur un des bureaux, prends un papier et une plume posés là, et commence à gratter quelques mots. Cela ne dure que quelques secondes. Puis elle se lève. Se dirige vers la salle de réunion, et y dépose le papier. Un dernier coup d’œil alentour, puis elle redescend, et sort de la maison. Au moins, maintenant, elle sait où les trouver.

Dans le noir de cette nuit sans étoiles, une silhouette disparait sans se retourner.

Sur le papier ou peut lire :  

Je suis de retour.

Signé Iranh Shaar.
avatar
Iranh
Cheveux verts, mèche rose

Messages : 413
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum