Présentation

Poster un nouveau sujet   

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation

Message par Ako Rahz le Mer 2 Déc - 13:37





"Ne sommes-nous pas les pires lâches que ce monde ai porté ? Ceux qui plus que tout aspirent à avoir la vie la plus simple et la plus oisive possible ? Alors voici ce que je vous propose compagnons, nous allons-nous battre avec le Maelstrom... pour mieux nous carapater ensuite !"

Paroles du Capitaine Ako Rahz à ses hommes, Carteneau



Nom : L'Eternal
Tag : CDC (collocation !)
Linkshell associée : Eternal
Contact : Ako Rahz, Bjarnulf Steelstring
Recrutement : Ouvert
Site : Geektroopers - l'Eternal


Introduction : La Légende... enfin si on veut.

Lorsque l'Eternal est (ré)apparu il y a dix ans, il était commandé par un jeune capitaine pirate que les avis de recherches citaient comme "La Furie". Son équipage était activement recherché par les barracudas, connu pour divers délits de piratage, brigandage et manipulation d'objets magiques potentiellement dangereux. Pendant plus d'un an, l'Eternal s'est fait connaître de la Guilde des Maraudeur sur l'Astalicia (ancien repaire de la guilde des pirates de Limsa Lominsa) et ont causé bien des crises de nerfs à l'amirale.
Pourtant, lorsque la fin de la Septième Ere Astrale est venue, l'Eternal s'est rallié aux aventuriers. Deux années de travaux sur le navire afin d'en faire un hybride capable de voguer aussi bien sur les mers que dans les airs, ont finalement été utilisées pour participer à la bataille de Carteneau. Il disparut avec les autres aventuriers... pendant cinq ans, plus personnes n'entendit parler d'eux... Jusqu'à il y a deux ans, quand de nombreux témoins ont aperçu les étranges voiles de ce navire, et le symbole de Llymlaen qui orne sa coque, passer la ligne d'horizon.
Transition A Realm Reborn:






Le Ciel s'était teinté de rouge, je criait mes ordres tout en m'accrochant à la barre. L'Eternal ne tiendrait pas longtemps dans les airs à ce rythme. Ses voiles déchirées rendaient la manœuvre difficile, il fallait constamment éteindre les incendies qui se déclaraient. Plusieurs d'entre nous avaient déjà été soufflé par dessus bord, je n'aurais su dire lesquels à quel moment. Mon esprit ne pouvait se laisser emporter lui aussi par la rage, je devais protéger ceux qui respiraient encore. Nous devions rester en l'air, quoi qu'il en coute mon vaisseau devait continuer à voler !

"Armez les canons ! FEU !"
Le fracas des armes, les canons ne pouvaient rien face à la machinerie de l'Empire... pourtant il fallait encore lutter. Trop de temps nous avions pensé à nous et rien d'autre, mais le "nous" que nous défendions s'était trouvé menacé quand le projet Météore avait été dévoilé à l'ensemble des habitants d'Eorzéa. Nul n'en réchapperait, et nous non plus. Il n'y aurait nul endroit où se cacher si l'Empire gagnait et nous préférions affronter l'Amiral que les armes destructrices de ces fous. Au diable les rancœurs, les loi et la rivalité, notre liberté était au prix de cette guerre.
"Armez les canons de proue !"
Je vis le rouquin nouer le cordage du canon avant de se faire emporter par une bourrasque violente, c'est la dernière fois que j'ai vu son visage. Le souffle fit tanguer l'Eternal, et le renversa presque sur le côté. Cramponnée à la barre, je voyais mes hommes glisser sur le pont, s'accrochant à ce qu'ils pouvaient. Le feu a commencé à pleuvoir du ciel, la fin des temps. Je ne sais par quel miracle le mat principal a échappé aux flammes. La coque était percée, nous ne pouvions plus tenir. j'ai alors levé les yeux et j'ai vu descendre des cieux cette lune dévastatrice... et j'ai entrevu l'ombre de ce monstre, loin, très loin au devant des premières lignes. C'était lui, le dragon Bahamut.
J'ai viré de bord, hurlant à mes hommes de se préparer au combat, nous allions tous mourir, mais nous mourrions ici, à bord, ensemble et libre. Nous n'en avons pas eu le temps.

Une lumière blanche est apparue loin devant, presque sous la zone d'impact imminente. Une lueur qui nous a aveuglé, brûlé la peau. J'ai vu sous mes pieds le bois du vaisseau craqueler et se défaire. Pourtant cette lueur ne semblait pas nous vouloir du mal. J'ai vu mon équipage disparaître autour de moi, et j'ai ressenti ce profond sentiment de solitude juste avant de perdre conscience, était-ce cela de mourir ?

"...Entends, ressens, pense..."


Le bruit des vagues, je le reconnaîtrais entre mille, lorsque les remous de l'eau cognent contre la coque. J'entendais les mouettes, nous étions en mer, proche d'un port. J'ai ouvert les yeux pour voir un ciel bleu et dégagé, plein d'étoiles, il faisait chaud. J'étais allongée sur le pont, les voiles déchirées flottaient sous le vent, seul nos couleurs étaient intactes. Le symbole de Llymlaen sur un croissant de lune, le tout brodé sur un étendard bleu nuit. L'Eternal était encore là, j'étais encore là, mes hommes...
J'entendais bouger autour de moi. Tous n'avaient pas péri dans cette bataille. Où étions-nous ? Combien de temps s'était écoulé ? Nul ne pouvait le dire. Nous n'avons appris que cinq jours plus tard, à notre arrivée à Limsa Lominsa, que cinq années s'étaient écoulées. Qu'avions-nous fait tout ce temps ? Aucun souvenir ne nous en avait été laissé. Aucun mort n'était revenu à la vie.
Tant que l'Eternal pourrait encore tenir, nous tiendrons avec lui.




Où les trouver ?



 Quand ils ne sont pas en mer, les membres de l'Eternal tiennent leurs quartiers au Dauphin Cuirassé, un établissement populaire à Brumée, secteur 6. Il n'est pas difficile d'en croiser quelques uns dans la salle, une bouteille de rhum à la main ou assis à une table en train de raconter leurs histoires abracadabrantesques.
Au premier étage, au fond du couloir, une porte se distingue des autres par le panneau d'affichage accroché à hauteur d'homme : "Quartiers du Capitaine". Les chambres à proximité sont celles du reste de l'équipage. C'est donc ici qu'il vous faudra frapper si vous souhaitez une entrevue.
avatar
Ako Rahz

Messages : 85
Date d'inscription : 10/11/2015
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://geektroopers.forumactif.org/portal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Ako Rahz le Mar 12 Jan - 13:16


Un nouveau Soleil se lève...
ou nouvelle Lune, c'est au choix !


Alors que les cordages se tendaient sous la lueur des torches, et que la lune pleine et étincelante baignait la crique de sa douceur, le capitaine Ako grimpa sur le bastingage, en équilibre sur ses bottes neuves, et elle s'écria :

"Compagnons, ce soir nous prenons la mer une fois encore !"

Sur le moment, la voix du capitaine ne provoqua pas plus de réactions que ses habituelles gueulantes lors du départ. Il y eu une sorte de battement d'une vingtaine de seconde avant que tous lèvent les yeux, sortent la tête de leur tonneau ou s'arrêtent de travailler pour tendre l'oreille vers leur linkperle. Ako se racla la gorge, et repris.

"On a bien profité des festivités, mais c'est une nouvelle année solaire difficile qui s'annonce. Je ne vous en ai pas parlé pour ne pas gâcher les réjouissances... mais depuis notre petite aventure au Coerthas, vous devez savoir que notre alliance avec l'Arcadia est rompue..."

Elle marqua un temps, laissant aux autres celui d'encaisser la nouvelle, et repris sans laisser non plus la moindre fenêtre aux questions gênantes.

"... Alors d'un point de vue "politique" on s'en bat un peu la race j'dirais, mais dans la situation qui est la nôtre, vous devez savoir que ça va pas jouer en notre faveur d'un point de vue tactique. L'Arcadia a tenu à distance plusieurs pièces de l'Echiquier. Aujourd'hui, ils s'en lavent les mains en dehors de leur enquête sur la Tour de la Reine... et il y a fort à parier que nos emmerdes vont être multipliées par deux voir par trois à partir de maintenant... maiiiiis ce n'est pas ça qui va nous arrêter, pas vrai ?!"

Elle ne perdrait pas son sourire, malgré son visage plus fermé, plus mature que le mois qui avait précédé ce moment. Elle était toujours la même, mais en différent... et ça ne tenait pas seulement à ses cheveux désormais coiffés d'une étrange façon.

"Pour commencer, nous allons retourner au Nord à l'Ecume des Cieux d'Alabathia afin de rencontrer les Pirates des Cieux. Ensuite, nous reprendrons notre route à la recherche des artefacts... car là où ils sont cachés, nous avons plus de chances de tomber sur des pièces de l'échiquier. Nous n'allons pas attendre qu'ils nous tombent dessus... aussi je demande à chacun d'entre vous de se préparer, mais pas seulement.
Vous devez apprendre, réapprendre pour certains, à œuvrer en équipe. C'est aussi pour cela que nous partons à Alabathia. Il y a peu de chances que l’échiquier trouve le repaire des pirates des Cieux. Là-bas, on va commencer un entraînement intensif... avec vos artefacts, mais aussi à vous connaître vous-même, et connaître les membres de l'équipage ; nos forces, nos faiblesses, tout ce qui fait que nous sommes là, maintenant, et jusqu'à ce qu'on crève la bouche ouverte."


Elle marqua un temps, ferma les yeux. Un souffle s'échappa de ses lèvres, comme une brise portée sur l'ensemble de l'équipage.

"Lorsqu'une action se répète à l'infini, elle devient l'Eternité. Cette légende, nous la construirons tous ensemble."

Ses yeux s'ouvrirent, et un sourire éclaira son visage.

"Et avec de la chance, on sera à ishgard à temps pour prendre l'ethérite dans cinq jours et assister à la Veillée des Corsaires. Faisons de cette aventure les récits le plus extraordinaire que cette bande de pieds-à-terre aura entendu depuis le Septième Fléau !"

Une clameur s'éleva de la joyeuse assemblée galvanisée, et on entendit le vent dans les voiles siffler de contentement. Le navire lui-même était pressé de partir. Elle les regarda tous, tous ceux qui l'avaient entendu. Puis, sourcils brusquement froncés, elle saura du bastingage pour gratter le pont de ses semelles.

"Qui a briqué ce pont ? jamais vu une crasse pareille ! Rihnn je veux des lignes de sécurité opérationelles pas des lignes de pêche pour jouer au hameçon avec les gabiers ! Bjarnulf je veux entendre le réacteur ronronner, c'est pas un ronronnement ça c'est un crachottage ! Gryn, apporte-moi une bouteille. Sinae, sors le cul de ton tonneau et fais-moi une inspection des canons je veux qu'ils pètent le feu, et NON pas d'explosion pour vérifier, attendons les Garlemaldais pour ça... "

... Et c'était repartit...
avatar
Ako Rahz

Messages : 85
Date d'inscription : 10/11/2015
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://geektroopers.forumactif.org/portal

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum