[Privé] Le départ

Poster un nouveau sujet   

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Privé] Le départ

Message par Kalten le Ven 6 Déc - 13:51

La silhouette, légèrement voutée, marchait d’un pas tranquille à travers le village endormi. Le ciel était paré d’une myriade d’étoiles aux multiples couleurs. La chaleur de la journée avait fait place à une fraicheur bienvenue. La forêt entourant le village semblait paisible, en dehors des bruits des animaux nocturnes. C’était une belle soirée de printemps. Pourtant, le visage de l’inconnu semblait perplexe. Il arriva près d’une hutte où l’attendait une autre grande silhouette, armée.
« Il parle encore dans son sommeil ? »
Le garde hocha la tête.
« Oui, Vénérable. Mais cette fois, j’ai pu entendre certains mots. Mais son sommeil reste agité »
Malgré l’obscurité, le garde put voir le visage soucieux de son chef de village.
« Vénérable, qu’y a-t-il ? »
Le chef sortit de ses pensées et répondit par une question :
« Dis moi Ak’Tho, qu’as-tu entendu ? »
« Il a parlé d’un oiseau de feu, d’un ou une petitetaru et d’un ou une wyvern. Vous y comprenez quelque chose ? » Le garde semblait perplexe.
Le Vénérable hocha la tête.
« Il y a quelques jours, j’ai eu une vision, Ak’Tho. J’ai vu notre ami entouré de lumière, avec à ses côtés des choses, ou des êtres, également entourées de lumière. Maintenant je comprends mieux ma vision. » Le chef regarda autour de lui, semblant chercher quelque chose et ne trouvant rien. « Dans cette vision, Ak’Tho, à côté de lui se trouvait un oiseau de feu, un petit être qui j’en suis sûr est ce ou cette petitetaru et un petit dragon, ce ou cette wyvern, armé d’une lance comme les chevaliers dragons »
Le Vénérable soupira. « Viens Ak’Tho, laissons notre jeune ami terminer sa nuit »
Au moment de partir, le vieil homme eut l’intuition de regarder le pas de porte de la petite hutte et se figea en exprimant sa surprise. Le garde se rapprocha et vit une plume blanche.
« Ce n’est qu’une plume, Vénérable. Un oiseau a du être dérangé par notre présence et s’est envolé précipitamment »
« Ak’Tho » murmura le vieil homme « il y avait aussi une plume blanche dans ma vision. Et notre petit ami la suivait »
Le garde se releva et ne put cacher sa détresse.
« Non, Vénérable. Il n’est pas encore préparé. Laissez-moi encore quelques jours, je vous en prie »
Le vieil homme sourit légèrement au garde.
« Moi aussi je l’aime bien, Ak’Tho. Mais la vision était très claire » Le Vénérable se remit à marcher pour rentrer chez lui. « Demain matin, Ak’Tho. Amène-moi Peepo demain matin »


La journée allait être chaude. Heureusement, Peepo avait prévu une bonne quantité de jus de groseille et de tartes aux pommes. Aujourd’hui il avait décidé de se lancer dans la récolte d’herbes et de plantes. Il lui fallait des végétaux bien précis pour préparer ses recettes. Bien que la forêt soit sûre et que les animaux sauvages n’aimaient pas s’approcher des humains, Peepo préférait rester à proximité du village tant qu’il était seul. Tout en cherchant et cueillant, il se dit qu’il irait aider les pêcheurs dans l’après-midi.
« Peepo, je te cherchais »
« AAAAAAAAA » cria le Lalafell de peur tout en tombant sur ses fesses. En levant les yeux, il se rendit compte qu’il s’agissait du chef des gardes. Celui-ci semblait exaspéré.
« Peepo, combien de fois t’ai-je dit de rester aux aguets ? Fais attention, bon sang ! »
« Je sais, m’sieur Ak’Tho » Le Lalafell se releva et commença à récupérer ses herbes « Mais je reste près du village, justement »
« Raaaaaaa……Peepo ! Pour la centième fois, arrête de m’appeler monsieur ! »
Devant l’air embarrassé du Lalafell, le garde préféra parler d’autre chose.
« Le Vénérable t’attend, Peepo. Il faut que tu ailles le voir le plus rapidement possible »
« Mais m’sieur, j’ai promis à différentes personnes de leur rapporter des ingrédients pour leur cuisine ! »
Ak’Tho soupira « Je vais m’en charger, Peepo. Dis moi juste qui je dois voir et toi, tu files chez le Vénérable »
Peepo se rendit alors au petit trot vers la hutte du chef du village, se demandant ce qu’on lui voulait de si bon matin. En voyant Ak’Tho, il avait d’abord cru que son entrainement allait commencer plus tôt que prévu.
En entrant dans la hutte, Peepo vit que le Vénérable l’attendait, assis en tailleur. Il s’assit également et regretta de ne pas avoir mangé une tarte aux pommes avant de venir suite aux bruits de son ventre. Le vieil homme se pencha pour verser du thé dans les tasses et en proposa une à Peepo. Celui-ci commença par humer le liquide et eut un petit sourire de satisfaction en s’apercevant qu’il s’agissait de thé à la camomille.
« C’est une belle journée aujourd’hui, tu ne trouves pas Peepo ? »
« Oui, Vénérable. Mais il va faire chaud. Les enfants vont vouloir se baigner dans le lac, je pense. Il me faudra un garde pour m’aider à les surveiller »
Le vieil homme prit une gorgée de thé.
« Mais aujourd’hui, ce ne sera pas toi qui les surveilleras. Et ne t’inquiètes pas pour les enfants, deux gardes les surveilleront. Je pense même qu’Ak’Tho voudra s’en charger. En fait, il te faut savoir quelque chose, Peepo »
Le Vénérable posa sa tasse et se perdit quelques instants dans ses pensées. Peepo attendit, étonné de cette déclaration.
« Peepo, je vais être direct. As-tu retrouvé des éléments de ton passé ? »
« Non, Vénérable. Toujours rien. J’ai beau essayé de me rappeler, mais rien ne me revient en mémoire. C’est toujours le flou »
Le vieil homme hocha la tête et prit une nouvelle gorgée de thé.
« Je reste persuadé que tu finiras par retrouver la mémoire. Il suffit d’un élément déclencheur, comme je t’en avais déjà parlé. Cela peut prendre malheureusement beaucoup de temps. Maintenant, j’ai quelque chose de très important à te dire »
Peepo posa sa tasse, commençant à se sentir un peu mal à l’aise devant l’air grave du Vénérable.
« Il y a quelques jours, j’ai eu une vision te concernant, Peepo. Tu m’apparaissais entouré d’un halo de lumière et tu n’étais pas seul. Plusieurs personnes étaient avec toi, également entourées de lumière, mais trois en particulier ressortaient. Cette nuit, tu as parlé dans ton sommeil. Ak’Tho et moi avons pris l’habitude de passer près de ta hutte pour essayer de comprendre ce que tu dis, et ainsi t’aider à retrouver ta mémoire »
Peepo hocha la tête, se demandant ce qui allait se passer.
« Tu as parlé d’un oiseau de feu et de deux mots inconnus de nous : petitetaru et wyvern. Sais-tu à quoi cela pourrait correspondre ? »
« Non, Vénérable, aucune idée »
« Dans ma vision, les trois éléments ressortant des autres avec toi étaient un oiseau de feu, une petite personne indistincte et un petit dragon avec une lance »
Le Lalafell semblait perdu par ces paroles.
« De plus, un objet te guidait dans une direction. Un objet exactement comme celui que j’ai trouvé sur le pas de ta porte cette nuit et que voici »
Le vieil homme montra alors une plume blanche à Peepo. A la vue de la plume, Peepo crut entendre quelqu’un parler dans sa tête mais de façon très lointaine.
Si la plume apparait, c’est le signe de se rassembler, mon ami. Tous viendront, car tous liés…murmura le Lalafell.
Le Vénérable attendit que Peepo reprenne ses esprits.
« Cela semble avoir réveillé quelque chose chez toi, Peepo. C’est un bon début »
« Juste des paroles qui me reviennent en tête, Vénérable. Mais malheureusement, rien d’autre » Peepo regarda le vieil homme, un peu paniqué par les évènements. « Mais qu’est ce que ça veut dire ? Je ne comprends pas »
« Cela veut dire, Peepo, que la suite de ta vie ne se trouve plus dans notre village mais ailleurs. Tu dois partir »


Il faisait encore nuit quand Peepo ferma doucement la porte de sa hutte. Il emportait avec lui un sac à dos et un baluchon. Il regarda une dernière fois les huttes, se rappelant tous les bons moments qu’il avait passé. Il refoula les larmes qui arrivaient, il le sentait, et décida de partir avant de ne plus pouvoir les retenir. Le Vénérable lui avait dit d’aller à Gridania. Là-bas, tout s’enchainerait selon lui. Il avait décidé de partir de nuit, sans prévenir quiconque. Ce serait un peu plus facile de cette façon. Peepo sortit les deux seuls objets lui appartenant vraiment : la plume blanche et une perle de communication d’un blanc nacré qu’il avait avec lui quand il avait été trouvé, blessé et errant.
« Très bien, allons-y puisqu’il le faut » dit-il en rangeant ses objets.
Peepo quitta donc son village d’adoption par l’unique chemin menant à la grande route.
Dans une hutte, le Vénérable vit la petite silhouette quitter discrètement le village.
« Vous aviez raison, Vénérable. Il est parti cette nuit »
« Oui Ak’Tho. Peepo est plus fort qu’il ne le pense. Il ne le sait pas, c’est tout. Au fait, je tiens à te remercier de t’occuper des enfants à sa place. Tu dois avoir d’autres obligations pourtant »
« Je m’en occuperai autant que mes fonctions me le permettront, Vénérable. Je lui dois bien ça »
Ak’Tho se rapprocha de la fenêtre.
« Vous ne lui avez pas tout dit, Vénérable, n’est ce pas ? »
Le Vénérable se figea et Ak’Tho crut discerner pendant un très bref instant une expression de peur sur le visage  du vieil homme.
« Votre vision, c’est ça ? »
« Oui Ak’Tho. Je n’ai pas voulu l’effrayer plus que ça. Dans ma vision, Peepo et ceux l’accompagnant suivaient la plume » Le vieil homme regardait Peepo sortir du village. « La plume se dirigeait vers de profondes ténèbres, Ak’Tho. »
Ak’Tho regarda alors Peepo disparaitre dans la forêt. Il se mit à sourire à son tour.
« Vous avez vu, Vénérable ? Peepo semble en effet plus fort qu’on ne le pense : il n’a pas regardé derrière lui pour voir une dernière fois le village. Il avance. »

Kalten

Messages : 331
Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum