Le "Journal" de Falkhen.

Poster un nouveau sujet   

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le "Journal" de Falkhen.

Message par Falkhen le Lun 16 Nov - 22:42

Par où commencer...

Ca fait six jours que je me suis réveillé dans ce plumard gelé.
Tout se mélange dans ma tête. C'est un vrai bordel... Je veux dire : plus que d'habitude.

Les dernières lunes n'ont pas franchement ressemblé à des vacances à la Costa Del Sol. Tout. Je me rappelle de tout ! De chaque instant passé dans cette grotte avec ces tarés ! Et à chaque fois que j'y repense avec un peu trop d'insistance, j'ai un mal de crâne digne de mes plus belles gueules de bois. Les beuveries avec Kalten ne se sont jamais terminées en ma faveur. Et quand Abaritar nous rejoignait, c'était pire.

J'aimerais tout oublier, pouvoir me reposer, passer mes nuits sans me réveiller à cause de cauchemars terrifiants. Pourtant Desmee pense le contraire. Elle m'a déjà demandé plusieurs fois de lui raconter ce qu'il s'est passé la bas. Je n'ai pas osé lui dire à quel point ça me coûte de repenser à tout ça. Je la comprends. Je sais pourquoi elle veut savoir.

Peut être qu'écrire une sorte de journal, comme elle, m'aiderait à faire le tri dans ce putain de bazar. Peut être... que ça m'aiderait à en faire le deuil aussi. Il me suffirait d'y noter tout ce qui me semble pertinent, au moment où ça me revient. Et forcément, quelques détails sortiront du lot... Des détails qui auront leur importance. Il semble que mon lien avec ce satané piaf soit une sorte de clef. Je devrais aussi y raconter mes souvenirs qui ont un lien avec cette marque. Vaste programme. Mais si ça peut aider Desmee à y voir plus clair, et à comprendre pourquoi ces connards m'ont séquestré pendant des lunes dans ce trou, je suis preneur.

De toutes façons, je suis coincé au camp de la tête du dragon, au fin fond d'une maison glaciale, dans une chambre glacial, allongé dans un lit glacial. un vrai paradis !
Je hais le froid. Quand tu as chaud, tu te dessapes et ça passe. Mais quand tu as froid, même sous les couvertures, tu ne peux rien y changer. J'aimerais rentrer au restaurant, à la Brumée. Au moins, là bas, il y fait bon. Et puis il y a tous les amis... et la protection. Ce serait parfait. Mais Desmee et Tali pensent que ce n'est pas encore le moment, que je suis trop faible. J'ai voulu me lever tout à l'heure, pour leur prouver que ça allait et que je pouvais supporter le voyage. Je me suis vautré en beauté. Koh'sae était là. Il ne s'est pas retenu de se foutre de ma gueule. Mais il ne perd rien pour attendre : dès que j'irai mieux, mon pied ira faire connaissance avec son postérieur.
Non, en vrai heureusement qu'il était là... Heureusement qu'ils sont tous là, Koh'sae, Desmee, Tali, Koh'a et les autres.

Je suppose que Desmee ne sera pas entièrement d'accord avec moi sur la façon de rédiger un journal... Bah, c'est mon journal après tout. Au moins, elle ne pourra pas en douter.
avatar
Falkhen
J'ai la plume !
J'ai la plume !

Messages : 696
Date d'inscription : 18/07/2013
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "Journal" de Falkhen.

Message par Falkhen le Dim 13 Mar - 23:04

Je déteste les cauchemars.
Je ne parle pas des mauvais rêves à la con, comme ceux où on se retrouve à poil au milieu de l'allée de rubis d'Ul'Dah un jour de brocante, par exemple. Non, je parle là des vrais cauchemars, intenses, douloureux et terrifiants. Ceux où on croit mourir à la fin.

Ca fait dix jours maintenant que je me suis réveillé dans cette chambre d'infirmerie. Et depuis, je fais le même cauchemar, toutes les nuits.

Je suis dans une caverne sombre et gelée. Je suis nu, enchaîné, incapable de bouger, impuissant, face à une femme vêtue entièrement de noir. Je ne vois que ses yeux d'un mauve intense sous la capuche qui recouvre sa tête, mais il m'est impossible de me tromper. C'est elle qui s'est présentée à moi en se faisant appeler la reine noire. Elle a été mon bourreau pendant des lunes. Elle m'a brisé. Une reine sans couronne, mais avec une ambition démesurée. Une vraie pétasse. Dans ces rêves, elle est plus grande que moi. Elle a des bras bien trop longs, terminés par des mains griffues qu'elle enfonce dans mon abdomen avec une facilité déconcertante, tout en faisant résonner son rire caquetant autour de moi. Elle fait ça lentement, avec délectation. La douleur que ça provoque est sans commune mesure. Et pendant que je gueule comme un étagne qu'on égorge, elle retire de mon ventre un gros oeuf rouge, dégoulinant de sang fumant dans le froid de la grotte et qui, dans ses mains monstrueuses, finit par tomber en cendre.

Je me réveille toujours à ce moment là, trempe de sueur, beuglant tout ce que je peux, les mains sur mon bide pourtant intact.

Ce matin, Tali était à mon chevet quand c'est arrivé. Elle avait une main sur mon épaule. Elle semblait fatiguée mais elle me souriait comme on sourit, plein d'indulgence, à un enfant qui pleure en pleine nuit parce qu'il est persuadé que des démons ont décidé d'élire domicile sous son plumard. Elle ne m'a posé aucune question. Elle se doute que ce n'est pas facile pour moi, que ces dernières lunes ont été un calvaire... Elle sait que mes démons à moi ne sont pas sous mon lit mais dans ma tête, et que je vais avoir un mal fou à m'en débarrasser.
Je ne les remercierai jamais assez pour ce qu'elles font, Desmee et elle, à se relayer auprès de moi pendant que j'essaie de me reconstruire. J'ai l'impression que ça me rend plus fort, littéralement. Mais je vois bien que, pour moi, elles s'esquintent la santé. Elles ont les traits tirés, des cernes sous les yeux et elles semblent encore plus pâles que dans mes souvenirs. Mais à chaque fois que je fais mine de protester, je me fais remettre à ma place aussi sec. J'aimerais que tout soit plus facile. Pour elles comme pour moi.

J'ai envie de retrouver ces connards de la caverne. Ceux qui se prennent pour des pièces d'échec. Je leur réserve un traitement spécial. un truc "à la Falkhen". Kalten saurait de quoi je parle. Mais pas de suite... J'ai pas la force. Pas encore. Il faut que je me repose. Je vais essayer de dormir. J'espère que ces putains de cauchemars me laisseront tranquille. Au moins une nuit... Juste une nuit.
avatar
Falkhen
J'ai la plume !
J'ai la plume !

Messages : 696
Date d'inscription : 18/07/2013
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum