Recueil de Koh'a

Poster un nouveau sujet   

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recueil de Koh'a

Message par Talyk le Mer 24 Déc - 13:59

Une écriture douce et légère, quelque peu tremblante sur les premiers mots, instant d'émotions et d'hésitation, puis plus assurée au fur et à mesure.


Je ne sais pas comment on doit commencer une telle entreprise comme celui d'écrire un journal. Desmee saura peut-être encore me guider dans cette nouvelle étape. Car oui, désormais à chacune de mes avancées, non seulement je ne peux que remercier mes amis et mon Clan d'être à mes côtés, mais je me sens poussé par l'aura -ou dit-on Essence?- de Desmee, fusse-t-elle morte et retournée à la grand rivière de la Vie.

Comment commencer ?...

Et bien déjà ce qui m'a donné ce courage, car je le vois comme tel, d'entreprendre ces écrits. Comme je le notais, depuis la mort de Desmee, je me sens intimement relié à sa mémoire, sa « présence »... Elle avait déjà réussi à me sauver la vie, lors du Lien gangrené avec Valemont, mais bien avant déjà, elle me paraissait tel un guide bienveillant et clair. Je l'ai sans doute idéalisé par mes ressentis et ma Nature, mais peu importe, une connexion est établie et je ne peux la taire ou la nier. Je ne veux pas de toute façon. Il m'a donc paru évident, dans le soucis de suivre ses traces et ses préceptes, de suivre la continuité de ses écrits.

Le journal de Desmee m'a beaucoup appris, et je regrette encore de n'avoir eu que si peu d'échange avec elle avant ce funeste et tragique moment de son décès. C'est comme si nos quelques discussions à deux n'étaient pas autorisées à continuer, et que notre « relation » devrait se poursuivre après seulement sa disparition. Qu'importe, je ferai ce qui me semble un devoir, quelque chose de juste et de nécessaire. Toujours est-il que j'ai compris qu'un journal, des écrits, étaient source indispensable de réflexions et permettait, en outre, de pouvoir faire le point non seulement sur soi, mais sur des situations compliquées et souvent douloureuses. Kelam me disait tout à l'heure, avant que je ne commence, que pour quelqu'un comme moi, cela pourrait même devenir vital afin de m'équilibrer. Kelam est plus sage qu'on ne le pense, et c'est pour cela qu'en plus du fait d'être mon Lié, j'applique ses conseils à chaque fois que cela m'est possible.

Ma Nature m'empêche souvent de voir clair, d'autant plus que désormais, depuis l'accumulation des mauvaises choses qui se sont produites; j'ai tant absorbé que d'étranges phénomènes et réactions se produisent avec moi. J'ai souvenir d'objets qui se mettent à voler et trembler autour de moi lorsque je ressens une immense... colère ? Je crois que c'est cela, de la Colère. Ne plus supporter, ne plus accepter... J'ai eu peur de m'y perdre et j'ai déjà fait du mal à cause de cela. Chère Agla, pourrait-elle me pardonner mes mots et mes agissements ? Je me sens tellement coupable de bien des choses, notamment de sa décision de partir des Chevaliers, mais pourtant, je me dois de continuer à soutenir les miens, ceux qui restent, dans cette période si difficile. Le Clan et les Chevaliers d'Althyk. Shalna a besoin de moi. Falkhen introuvable et Owen parti à sa recherche, que reste-t-il ? Heureusement Abaritar et moi-même nous sommes promis de rester pour soutenir les troupes. A'moh lui-même, ainsi que les autres employés, y mettent tout leur cœur pour garder le moral et le sourire. Pour le restaurant, pour nous. Ils font partis des nôtres et je les considère, eux aussi, de notre grande Famille.

Revenons en à Desmee, enfin, avant tout à Orphaelle, pour reprendre.

Orphaelle est une Elezene tout ce qu'il y a de plus énigmatique et pourtant pragmatique. Enfin je trouve. Son aura mystérieuse et voilée ne m'empêche étrangement pas de lui faire entièrement confiance. Bien au contraire, je me sens attiré, j'ai envie de lui parler, de la suivre, de parcourir beaucoup de choses à ses côtés. Je sais, du moins je sens, que ce lien avec Desmee en est la cause, pour moi. Quelque chose chez Orphaelle me la rappelle, me la fait voir en elle. Encore une fois, j'ai conscience que ma Nature ne me permet pas d'avoir des avis clairs ou du moins, avec un recul suffisant. Pourtant, encore une fois, Orphaelle m'est toute indiquée à suivre et à garder auprès de nous. Ses intuitions sont bonnes, justes, et son Esprit clairvoyant, à l'inverse du mien. Enfin, Liam dirait encore que je suis injuste et têtu avec moi-même. Je ne peux qu'approuver. C'est elle qui m'a donné cependant la force et la confiance nécessaire pour entamer l'enquête sur la mort de notre précieuse amie. J'ai même trouvé le courage de relancer Owen pour pouvoir consulter ses ouvrages et ses affaires. Quel succès cela fut d'ailleurs.

Nous avons pu mettre à jour tant de choses et recouper tant d'indices.

Prenons cela dans l'ordre :

Nous avons découvert donc, par l'enquête, le journal de Desmee et le témoignage de Zekha, la sœur de Falkhen, qu'il y avait bien anguille sous roche sur côté des Immortels à la bataille de Carteneau. En effet, les monétaristes, maudits soient-ils, auraient réussi à payer des officiers, ou du moins des gens assez gradés, dans les autres camps pour savoir leur stratégie et leur déplacement. Aussi, les Immortels, bien que peu nombreux, paraissaient invincibles et omniscient sur les champs de bataille, menant peur, chaos et replis chez le Maelstrom et surtout l'Ordre des Deux Vipères. Nous avons aussi des soupçons sur une escouade d'assassins, sous les ordres de ces mêmes monétaristes, qui tueraient les officiers incorruptibles. Desmee avait raison, ce qui se passe là-bas est important, et je crois que c'est cela qui a causé sa mort. Les enjeux sur les reliques allagoises sont beaucoup plus forts que ce que nous semblions penser chez les Chevaliers. Ses inquiétudes aussi sur notre avenir, sur le fait que nous ne soyons pas préparés, sont aussi fondés, aujourd'hui plus que jamais.

Nous ne sommes pas prêts pour ce qui va arriver...

Ensuite, pour en revenir à l'enquête, j'ai découvert, parmi ses affaires, une orbe de Nym bien étrange. A première vue, elle est comme toutes ces orbes, gorgée d'une éther incroyable. Mais j'y ai ressenti avec certitude une présence à l'intérieur. Faible, mais bien là. J'attendrais le rassemblement des nôtres pour entreprendre une expédition aux vestiges de Nym. Peut-être là-bas, elle réagira et nous guidera de nouveau. Je me demande s'il ne s'agit pas là d'un trésor très personnel et intime de Desmee, en rapport avec sa fée. Nous la léguerait-elle aussi ?...

Le fait qu'elle nous confie, à nous tous, Chevaliers, ses effets personnels, est un signe pour moi qu'elle souhaitait nous offrir tout ce qu'elle avait de plus chers. Son journal et cette orbe... oui, j'en suis sûr, sont les choses les plus précieuses.

Comme je le disais, souhaitant suivre ses traces mais voulant respecter sa mémoire, j'ai entrepris de réécrire chaque chose de son journal et de ses livres, afin de laisser les autres pouvoir les consulter, mais que de mon côté je puisse les emmener partout avec moi. C'est un compromis que j'ai trouvé idéal. Leena et quelques autres me diront que j'ai violé sa mémoire... mais comment puis-je ignorer l'appel que je ressens envers Desmee ? J'espère néanmoins que, où qu'elle soit, elle me pardonne cette lettre que j'ai subtilisé de son journal pour la cacher. C'est une lettre qu'elle destinait à Falkhen... et je doute qu'il soit bon et sage de la laisser à la vue de tous. Pardonne moi Desmee et pardonnez moi tous.

Cette copie de ses ouvrages m'a fait découvrir d'ailleurs cette nouvelle capacité chez moi. Kelam avait un terme pour ce genre de don, mais je ne saurai le redire. Toujours est-il que j'ai pu, après des jours d'isolation avec ses écrits, retranscrire fidèlement mot pour mot, schéma pour schéma et... étranges autres formules arcaniques, je suppose, le journal, les livres et les notes de notre amie. J'en suis effrayé et moralement je ne me sens pas fier de ce trait découvert chez moi. Même si cela me semble juste pour tous et respectueux dans les désirs de transmissions de Desmee, je ne peux m'empêcher de me rappeler l'indignation de Leena quand à violer l'intimité et la mémoire de notre alliée disparue.

Falkhen, je l'ai appris, a été furieux de savoir que nous pouvions consulter les écrits et les affaires de Desmee, à notre entière disposition. Mais où est-il et que fait-il ?... Je comprends sa douleur, je comprends son explosion qui me fait tant peur et me rend plus malade que le jour où Kelam m'a recueilli. J'aurai aimé partir au Front le retrouver... Car Orphaelle l'y a vu, ils se sont parlés, s'écrivent... et ces rumeurs sur un chevalier noir qui s'en prend aux Immortels, sans aucune bannière. Mon cœur ne peut s'y tromper. Je suis sûr que c'est Falkhen. J'ai presque honte des sentiments que j'ai pour notre ami, sachant ceux qu'avaient Desmee pour lui... Mais je n'y peux rien, ma Nature est telle que le charisme qui émanait -émane?- de lui m'attire et me rend incapable de lui refuser quoi que ce soit ou pire... Peut-on parler d'Amour ? Avec moi c'est très difficile, étant donné ce que je suis. Mais depuis sa « disparition » j'ai comme quelque chose de brisé en moi que je cherche à combler. Il faut que nous le retrouvions... Nous avons besoin de lui.

Je l'ai rendu en colère de toute façon, en ayant lu et maintenant retranscrit, les écrits de son Amour Eternel. Il ne me le pardonnera jamais... j'ai profané un sanctuaire à ses yeux... Quand il rentrera, les Douze puissent nous permettre que cela soit possible, je ne sais si j'aurai toujours ma place au sein des Chevaliers... Ses paroles étaient évangiles pour certains d'entre nous. Leena, d'ailleurs, a été tellement perturbée et déterminée qu'elle est allée à Carteneau, chez les Immortels, pour le retrouver. J'ai peur pour elle, pour lui, pour tous nos amis. Le Clan puisse-t-il me donner aussi la Force et le Courage de continuer malgré ma gorge serrée et mon ventre noué, rongé que je suis par la culpabilité.

Est-ce que mes choix sont si justes alors ?
Cette voie que je me sens de suivre est-elle bonne ?
Suis-je en droit de faire ce que je fais et de choisir d'aller là où je me dirige ?

Cher journal, aujourd'hui je comprends les questions que posait Desmee au sien, tel un compagnon fidèle et toujours là en cas de besoin, pour se confesser, pour trouver les réponses, pour simplement ne pas oublier...

Desmee, est-ce pour cela que tu nous as confié le tien ? Pour que nous te comprenions, que nous sachions qui tu étais vraiment ?

Tes recherches sont précieuses, tes avis le seront pour l'éternité.
Aide moi.
Cette foi qui t'accompagnait, cette lumière qui te guidait, je veux les suivre aussi, à ma manière, certes, mais je ne peux ignorer, encore une fois, ce chemin tracé. Je veux trouver ma place. Je sais que j'aide par le restaurant, mais même là, je ne tiens pas mon rôle comme je le devrais. Je le sens ainsi. Je suis devenu Chevalier par nécessité, quand Shalna était parti la première fois. Valemont et moi-même étions alors promu... Je ne m'en sens pas digne, plus aujourd'hui encore alors que Valemont nous a quitté... non seulement chez les Chevaliers, mais aussi... et mes larmes à mes yeux me le rappellent, dans ce monde. Il l'avait dit en partant... pourquoi ne l'ai-je pas retenu ?... Natiel est resté silencieux depuis des jours dès lors que j'ai senti la vie de son frère quitté les terres. Où en sommes-nous tous ? Le Clan, les Chevaliers ?... Je ne peux combattre à leurs côtés en tant que Protecteur, je ne peux continuer en tant que Chercheur non plus... Pour l'instant.

Liam me répète souvent, avec Talyk et les autres, que je dois arrêter de douter, prendre confiance en moi et voir combien j'aide déjà à ma manière. C'est vrai, je sais qu'ils ont raison. Je souris d'ailleurs en pensant à Kei. S'il me voyait écrire, s'il me voyait dans ce but que je me fixe avec, je crois qu'il en serait fier. C'est un grand Erudit. Je pensais d'ailleurs le consulter pour les parties arcaniques que je ne comprends pas dans les ouvrages que possédait Desmee. Mais Liam, encore une fois, m'a sagement conseillé. Orphaelle aussi. Oui, si je veux poursuivre le désir d'union et de cohésion pour les Chevaliers, alors je dois faire mon possible pour les impliquer. Je comprends leurs avis. Alors j'irai les voir. Du reste, j'ai promis de ne rien cacher -cette lettre me brûlera alors longtemps, voir même à jamais- à mes amis pour mes découvertes, et c'est ce que je ferai.

Les livres de Desmee sur les traités arcaniques sont complexes, et ses notes encore plus. J'ai besoin d'aide pour les déchiffrer. Un des livres m'a d'ailleurs interpellé. Tandis que j'essayais en vain de décrypter ses livres et les notes qu'ils contenaient, l'un d'entre eux m'a glissé des mains. Je l'ai rattrapé alors je ne sais comment, mais je suis tombé sur une page très étonnante. En effet, elle contenait un schéma qui semble représenté l'orbe de Nym en question que j'étudie lorsque je consulte ses ouvrages. Bien que je ne comprenne pas plus ce que mes yeux y voient, j'ai trouvé deux mots clairs que j'ai pu déchiffrer : « Rituel » et « Y'oreen ». Desmee, est-ce là un signe que tu m'envoies ?...

Quand à l'orbe, les secrets qu'elle contient sont bien protégés. J'ai senti ce « verrou » dessus... Qui dit verrou, dit clef... Il faut que je la trouve, et je reste encore une fois convaincu qu'il faut aller enquêter aux vestiges de Nym avec celle-ci sur nous. Néanmoins, avec cette page ouverte... je me demande si d'autres éléments ou pistes ne seraient pas cachés dans ces écrits. Je dois aller voir Thot, Ji et peut-être aussi d'ailleurs Andrew. Cette homme est un Erudit, un astrologue même... Les plus grands sont de la cité sainte d'Ishgard, mais je ne sais s'il en est originaire. Toujours est-il qu'un avis extérieur, en plus de nos compagnons Chevaliers, pourraient nous aider car aucunement affecté sentimentalement à ceux-ci.

Nous ne devons pas flancher, pas en ces temps troublés.
Restons unis.

Pour le Clan, pour les Chevaliers, pour notre Famille.

Pour Desmee.


Dernière édition par Talyk le Mer 24 Déc - 15:28, édité 1 fois
avatar
Talyk
Le plaisir d'offrir !

Messages : 463
Date d'inscription : 15/12/2013
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recueil de Koh'a

Message par Talyk le Mer 24 Déc - 15:18

L'enquête sur l'Inquisition Flamboyante :


C'est incroyable, maintenant, j'ai envie de tout noter, afin de ne rien oublier.
Est-ce là encore une conséquence de ce que je ressens vis-à-vis de Desmee ?

Peu importe, je fais confiance à mon instinct et je ne compte pas me retenir là-dessus.

Voilà quelques temps que les Chevaliers, enfin une partie, enquêtent sur une mystérieuse Inquisition qu'on dit « Flamboyante », à cause apparemment d'une femme, à leur tête, aux cheveux rouges.

Sous les ordres d'Aranael, nous sommes donc partis enquêter sur l'un des derniers meurtres, dont celle-ci avait été témoin, à savoir celle d'un vieil homme en plein milieu d'un village reculé devant témoins, dont elle-même alors. L'attaque avait été foudroyante et précise. D'après notre enquête sur place, le vieil homme, Edward Dritz, n'avait rien dans son passé qui indiquait qu'il ait commis un crime « hérétique » ou quelconque passible d'un jugement et d'une exécution publique.

Lorsque nous avons examiné le corps, un frisson m'a parcouru tout entier et m'a rappelé des choses que je n'aurai pas penser revenir en moi depuis longtemps. La plaie avait été, comme je le redoutais, cautérisée immédiatement après le coup fatal porté en plein cœur. Une lame enchantée... Rien qu'en écrivant ces mots, mes muscles se tendent et mon être se crispe. D'où me viennent ces souvenirs ?... Kelam et moi en avons énormément discuté depuis. Même lui ne me connaissait pas à l'époque d'où semblent me venir ces sensations « oubliées ». Je me suis rappelé un homme de l'Orient... et il avait une lame similaire. Une dague. Il savait en fabriquer... J'ai mal au flan gauche pendant que j'écris. Pourquoi ? J'aimerai comprendre et me rappeler...

Pour en revenir à l'enquête, les témoignages nous ont décris les assaillants comme des personnes vêtus de capes et cagoules noires, un brin rouge par endroit, mais les détails sont confus. Ils seraient, dit-on, « tombés des arbres », ce qui nous a laissé penser à une embuscade calculée. La petite fille de monsieur Dritz, Marina, nous a aidé aussi. Elle portait une étrange boussole, cassée et arrêtée en pointant continuellement le Nord. Malgré nos efforts, impossible de lui emprunter. Nous avons donc laissé ce dernier vestige de sa famille à cette enfant. Les Douze la protègent et nous permettent de tenir notre promesse de venger la mort de son grand-père.

Peu après, nous avons appris qu'il y avait eu d'autres meurtres, notamment un proche ami d'Ishaya, un certain Vincent Leizen. Même monsieur Ji a failli en être victime, attaqué par mégarde par l'Inquisition qui s'est excusée auprès de lui en ayant manqué de le tuer comme les autres. Tout cela était invraisemblable, incompréhensible. Jamais l'Inquisition ne s'était trompée...

En rentrant, nous avons fait le point. Moi-même, retournant à la Tannière, j'en ai parlé au Clan. Malgré l'éloignement avec les Chevaliers, ils leur restent des alliés fidèles, j'espère que nos compagnons le savent et le sentent. Ainsi, un soir, Talyk s'est mis à réfléchir à cette histoire auprès de Liam, Kelam, Kei et les autres. Ce n'était pas nouveau pour lui. Bien au contraire. C'est d'ailleurs grâce à lui et à ses souvenirs que j'ai pu aider les nôtres à découvrir le mystère qui entourait cette enquête.

Talyk nous a alors raconté ce qui se passait autour de Shalna depuis le début où il avait fait sa connaissance.

A vrai dire, c'était comme dans un livre de légendes ou contes pour moi, mais que je savais bien réel.

Shalna était issue d'une lignée nommée Sailhenart -je ne sais pas comment ça s'écrit, c'est difficile déjà à prononcer...- rattachée aux Ishgardais ? Du moins je pense vivant au Coerthas. Enfin bon. Quand ils se sont connus, alors tous deux chevaliers dragons, Talyk découvrait ses pouvoirs en lien avec les dragons là où Shalna possédait déjà plus d'assurance, selon lui. Plusieurs fois ils se sont sauvés la vie mutuellement, mon sourire s'illumine aux pensées de les voir combattre côte à côte. Mais Talyk, aujourd'hui, a l'air d'avoir tellement changé depuis cette époque... mais il n'a pas oublié, je le lis dans ses yeux. Il leur reste lié.

Il nous a raconté Valfor, l'entité qui protégeait Shalna, sous la forme, au départ, d'un dragon moitié mécanique, pour ne pas dire magiteck ou similaire, et moitié... organique. Talyk avait apparemment réussi à l'attiré alors que Shalna était en danger avec cette étrange lignée qui la poursuivait. La Gardienne... Valfor, enfin, le dragon avait été abattu par les Ishgardais, mais Shalna avait insisté pour aller voir la dépouille. Ils en avaient, Talyk et elle, extrait le « cœur » qui s'avérait être une étrange sphère de lumière. Valfor était étrange, et Shalna y réagissait tout aussi étrangement. Iranh entendait la voix de l'entité, Talyk aussi... Gardienne... protéger... Au fur et à mesure, Shalna pu intégrer le cœur de Valfor à un pantin. Elle put -car oui Valfor est une entité féminine- alors s'exprimer par une voix mécanique. Mais les soucis ne firent qu'empirer par la suite. Shalna avait des absences, Valfor se comportait avec méfiance, des visions vinrent aux Chevaliers alors que notre amie avait disparu. Je me rappelle alors que nous avons connu Shalna à peu près à cette époque, Kelam et moi-même, ainsi que le petit Hohodan.

En effet, nous étions en formation chez les flèches divines à Gridania, en ce temps. C'est là que j'ai trouvé Zhyr, le petit ami draconique de Talyk. Il était attaqué par trois hommes Ishgardais ! Le pauvre ! Je l'ai protégé, mais évidemment j'ai été légèrement blessé au bras. Le même d'ailleurs que Shalna m'a soigné récemment après mon entraînement infructueux contre un mannequin tournoyant. Heureusement que son épée était en bois ! Mais je m'égare...

Ayant reçu la garde de Hohodan alors, Kelam et moi-même voyageons avec lui, pour le surveiller mais aussi l'aider, l'éveiller sur le monde d'Eorzea. Le pauvre petit ne connaissait pas alors grand chose à part le désert thanalanais. C'est ainsi que nous avons appris toute cette histoire et que Talyk recoupait nos informations sur l'époque où, nous retrouvant à Limsa Lominsa avec une conteuse dénommée Ay'an, nous avons fait la connaissance d'un certain « Leiz » qui disait connaître Shalna et l'avoir vu... au port entrain d'attendre un navire du nom de l'Eternal. Puis s'en était suivi une vision et peu après cet homme avait l'air de rien demander des informations pour qu'on le prévienne si nous retrouvions Shalna. La méfiance fut de mise...

Les Chevaliers n'en restèrent pas là, et ils découvrirent une histoire autour d'un Labyrinthe. Le Labyrinthe d'Althyk, dont Shalna avait la marque sur la cuisse peu avant sa disparition. De fil en aiguille, ils trouvèrent un passage pour atteindre le labyrinthe -où d'ailleurs Desmee avait eu une affreuse vision cauchemardesque la concernant...- et découvrir Valforhein, reliée à des tuyaux de toute part qui lui prenait toute son énergie... Des mannequins aussi... Oh je ne sais si j'aurai aimé être là... Tant de choses dérangeantes que Talyk nous a raconté sur ce qui s'était passé là-bas. Vherkin devenant fou, Iranh avait perdu la vue, Desmee et sa vision, l'explication des la création et... de Leiz... Père créateur mais ennemi de Valforhien. Il voulait prendre possession du Labyrinthe, il voulait le pouvoir... Du moins, c'est ce qu'elle raconta. Abaritar et les autres purent libérer l'entité de ces entraves tubulaires. Puis tout revint, Shalna compris, qui évidemment ne se souvenait de rien...

Ensuite, arriva cet événement où pour la seconde fois, Shalna failli disparaître. L'arrivée d'Hyrelia, femme aux cheveux rouges, mystérieuse, Protectrice de la Gardienne. Tout s'enchaîna, nous avons appris l'existence de ce monde parallèle au nôtre, Hylla. Là-bas, Talyk et les autres ont découvert l'existence d'autres créatures comme Valfor. L'une d'entre elle s'était d'ailleurs sacrifiée pour offrir son énergie à Shalna qui, depuis la disparition de Valfor, était entrain de se vider de cette même énergie. Talyk nous raconta alors qu'il avait vu cet hologramme représentant deux enfants. Il était sûr alors que Shalna y était représentée et que l'autre était à coup sûr un frère ou une sœur.

Puis me revint alors ces corrélations à la dernière réunion.

- Un homme nommé Leiz qui était là la première fois que Shalna avait disparu.
- Valfor et Valforhien. Valforhien étant l'entité qui garantie l'existence du monde d'Hylla.
- Hylla est une contrée « sainte », très religieuse et sa population connaît deux types de personnes : ceux qui suivent aveuglément les préceptes, et les rebelles.
- Talyk a vu des personnes vêtus des mêmes vêtements que ceux de l'Inquisition à leur périple en Hylla.
- Hyrelia a juré d'accomplir son devoir malgré l'opposition des Chevaliers pour que Shalna soit sacrifiée en Hylla afin de préserver leur monde.
- L'Inquisition n'attaque que des personnes apparemment sans histoires et pourtant une énergie que j'ai senti semble les lier.
- Vincent Leizen, mort aussi, assassiné par l'Inquisition. Leiz-en...

Ishaya connaissait la vérité, à savoir que Vince était en réalité le frère de Shalna... et qu'il était probablement parmi les « rebelles » désignés qui veulent sauver la vie de Shalna tout en trouvant un autre moyen de sauver le monde d'Hylla. Il m'a semblé alors clair que la femme aux cheveux flamboyant n'était autre qu'Hyrelia, cherchant à décimer les rebelles et probablement voulant récupérer Shalna pour la ramener en Hylla afin d'accomplir le sacrifice. Nous ne pouvons nous permettre de laisser cela se faire. Je sens maintenant parfaitement la distinction de cette énergie hyllienne mêlée à celle d'Eorzea. Je pense qu'avec un peu de chance, je pourrais les déceler pour les découvrir avant que l'Inquisition ne tue tous les rebelles. Mais Shalna nous a confié une mission par groupe. Je dois aller enquêter sur une île avec Aba, Ji et Ishaya continuant les recherches de leur côté. Shalna, quand à elle, ira auprès des Deux Vipères.

Je me demande encore...

Isha a dit qu'on avait « volé », pris l’œil droit de Vince. Son véritable œil, qui était vert. Shalna en a un similaire et... Ishaya aussi. Les questions se bousculent dans mon esprit. Les conseils du Clan m'aideront. Vincent Leizen cherchait un moyen de sauver sa sœur et de trouver un autre moyen de sauver son monde aussi. Nous allons continuer ce qu'il a commencé et je sais qu'Ishaya s'en fait même un devoir. Cela me rassure et me réchauffe le cœur en un sens. Nous savons nous unir et nous souder pour faire face et protéger les nôtres.

Peut-être que la perte de Valemont aussi nous aura donné une leçon... Son assassin payera tôt ou tard. Mais pour l'heure, nous devons nous occuper de beaucoup de choses. L'Inquisition, la mort de Desmee, retrouver Falkhen, garder les nôtres afin de les rassembler.

Desmee, guide nous.
Guide moi.

Que nos frères et nos sœurs d'armes ne se perdent pas.
avatar
Talyk
Le plaisir d'offrir !

Messages : 463
Date d'inscription : 15/12/2013
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recueil de Koh'a

Message par Talyk le Mar 28 Mar - 11:18

Inutile...

Les bras du Hyurgoth passèrent autour de lui, son contact chaud et protecteur toujours là pour lui, l'apaiser, le rassurer et l'aider.

- Je vais finir par ne plus te laisser retourner là-bas seul... Tu m'inquiètes, chéri...

Les oreilles se baissant, la plume dans sa main, le petit Miqo'te grimaça. Pourquoi ne pouvait-il pas se maîtriser plus que ça ?

- J'ai... encore fait des bêtises... Kelam...

- Des bêtises ? Quoi, tu as renversé un plat au restaurant alors que tu allais servir ?

- Non... Je... c'est pas le mot... Pas bêtises... mais je... Je...

Je suis inutile.

________________________________________________________________________________________

[Page 100, dernière entrée en date]

C'était une sensation tellement désagréable... Je ne pouvais rien faire. Déjà, en arrivant, en passant la porte du restaurant... Je sentais tout. La fatigue. Le doute. La douleur. Et quelque chose... qui me glaçait le sang. J'avais l'impression que quelqu'un allait disparaître. Mourir, c'est comme ça souvent que l'on dit.

Des cristaux pour essayer de l'aider. Mais ça ne servait à rien. Même quand je fais à manger maintenant, ça... ne sert à rien. Je sais désormais, alors que j'écris ces lignes, que ce n'était pas la faute de ma cuisine. Mais... Pourquoi ? Pourquoi je n'arrive pas à être plus fort ? Plus sûr de moi ? Pourquoi je... Je n'arrive à rien faire comme les autres ?

Je n'ai même pas réussi à reprendre contact avec Desmee pour mes souvenirs mélangés et perdus...

Desmee... Si identique et si différente à la fois depuis son retour...

Je suis perdu...

Il était si pâle quand je suis rentré à l'infirmerie. Je voyais... je voyais cette couleur absente qui émanait d'ordinaire autour de lui, si forte, brillante et puissante. Ce soir, je ne voyais qu'un mince et faible halo à peine visible, sans couleur, qui s'échappait doucement... J'ai eu... tellement peur. Heureusement que Tali était là elle aussi. Elle savait quoi faire. Elle agit vite, rapidement, et elle sauve les gens. Mais voilà, il a essayé de se lever... et... nous l'avons rattrapé avant que ses jambes se dérobent. C'était si... douloureux. Mon ami... Mon Mentor... Celui qui m'a accueilli à mon arrivée chez les Chevaliers à l'époque... Celui qui... ne m'a finalement jamais... entraîné...

Il devait savoir en fait... Il devait pressentir que... Je ne serai qu'un poids... inutile....

________________________________________________________________________________________

- Woh woh woh woh... Chaton...

La main puissante de son Lié entourait le poignet du Miqo'te qui tremblait un peu. Il était tellement inquiet... Mais...

- Kelam... Ca me fait du bien... quand j'écris... et quand je vous parle...

- Tu as continué tes séances avec Kei ?...

Les larmes aux bords des yeux, il secoua la tête doucement.

- Il... Il a besoin d'être tranquille en ce moment... et avec Natiel... Il... a dit qu'il... partait bientôt...

- Tu y penses souvent, hein ?...

- Oui... Le Clan va encore être... séparé d'un des siens.

L'autre main du Hyurgoth passa dans les cheveux du petit Lunaire, massant légèrement la base de son oreille gauche. Ca faisait du bien... ça détendait...

________________________________________________________________________________________

Je ne savais pas quoi faire. Je le tenais par le bras pour l'empêcher de tomber, mais j'ai senti au même moment que... Que mon contact le rebutait. Son corps s'était raidit, crispé, il... Je.. Pourquoi suis-je si réceptif et sensible ?... Je n'ai pas compris je... L'avais-je déçu à ce point ? Se méfiait-il de moi ? Il ne mangera certainement pas de mes plats avant un moment maintenant... Peut-être voudra-t-il que je... parte ?... Après tout, je suis du Clan Skanad... Et... ils se méfient tous du Clan... Ils ne nous aiment pas... Même Talyk le déplore. Pourquoi ?... Nous ne les avons pas aidé ? Pas suffisamment ? Ou... Peut-être que... c'est aussi à cause de tout ce qui m'est arrivé... Ils n'ont plus confiance...

C'est encore ma faute... ou... presque...

Ay'an m'a dit que Falkhen avait mal réagi quand il a su que Promyse avait été liée à elle pour l'aider et la sauver. Il a dit qu'il avait déjà vu ce que ça pouvait faire... Peut-être faisait-il référence à moi ?... Enfin je ne sais pas trop. Ils ont peur, ils ne comprennent pas comment nous fonctionnons. Je... Je crois qu'ils ne veulent pas essayer... Et... Je crois que je n'arriverai pas à l'expliquer... C'est beaucoup trop... sensoriel... ?... Viscéral ?... Kei arrive à mettre des mots généralement là où je n'y arrive pas.

En tout cas... Falkhen... était si diminué... Et cette histoire de drogue ?... En prend-il depuis que ces personnes noires l'ont torturé et abandonné à son sort en lui volant son phénix ?... J'ai tellement peur pour lui... même après... son rejet... Je n'oserai probablement pas lui demander pourquoi il a été si réticent à mon contact. Croie-t-il que... je vais lui faire du mal ?... Moi ?...

J'aurai voulu parler à Desmee de ce soucis de drogue potentiel mais... à peine était-elle arrivée que les choses s'enchaînaient. Une réunion éclair. Je ne savais pas si je devais y aller... Je n'y avais probablement pas ma place. Mais... peut-être pour les autres... Et puis Promyse m'a poussé sur une chaise. Falkhen disait que je pourrais faire un rapport à Talyk comme ça. C'est vrai que Talyk, comme tous les autres membres du Clan, sont plus aptes à agir et autres que moi.

Je me suis donc assis, et j'ai... écouté... docilement...


________________________________________________________________________________________

- Tu es sûr que ça te fait du bien ?...

- Oui, Kelam... Je... Kei m'a dit que ça m'aidait à extérioriser et à moins me ronger. Trouver des mots, il a dit. Les trouver et les écrire. Pour arriver à comprendre.

- Continue alors... mais ne te torture pas plus... Tu sais, tu n'es pas inutile. Tu le sais en plus. Tout le monde te le répète.

- Je sais, Kelam... Mais... On aura beau me le répéter... Il faut que... j'arrive à m'en convaincre moi-même... Et pour l'instant, ce n'est pas le cas...


________________________________________________________________________________________

Puis... j'ai senti... Cette présence... qui me glaçait sur place. Je ne pouvais plus bouger, ni parler. Je ne pouvais pas !... Et j'ai vu... Falkhen... Il était encore plus pâle... Son halo paraissait s'enfuir encore plus de lui !...

C'était cette femme, qui venait de rentrer... Il l'a appelé la Tour... Elle s'est appelée Lucena... C'était l'une des personnes qui avaient attaqué, capturé et torturé Falkhen ! Enfin... Non... non non... Elle l'avait combattu et attrapé... Falkhen a dit qu'elle n'avait pas participé à.. la torture... Mais ce n'était pas une raison ! Elle était là !

Ca me faisait comme un étau, qui bloquait chaque parcelle, chacune de mes articulations. C'était... horrible... comme sensation... Même mes muscles. J'essayais mais... ils ne répondaient pas. Et il y avait cette... énergie familière... qu'elle avait sur elle.

Je ne saurai pas dire ce qui m'a finalement figé sur place. Etait-ce la simple présence de cette personne ou... ce que j'ai ressenti en provenance de Falkhen ?... Je suis trop réceptif, je le sais. Je ne peux pas changer ça. Ca fait parti de mon... ma... Comment Kei disait ?... Mon Être ?... Mon méta..bolisme ?... Enfin c'est moi.

Mais sentir et voir Falkhen... comme ça...

Il avait peur... Il... reculait ?... Il était effrayé et mal... Si mal... Je... Je ne l'avais jamais vu comme ça. Je ne l'aurai jamais cru. Mon ami... Mon Mentor... Lui qui est si fort, sûr de lui, lui qui ne recule devant rien... Bon sang ce... C'était horrible... Et là où les autres ont réagi pour l'entourer et le protéger, moi je... Je n'ai rien pu faire... J'étais paralysé. Je tremblais.

Mais elle a dit qu'il était faible. Non ! Non ! Falkhen ne peut pas être faible !

« Falkhen n'est pas faible ! » ai-je réussi à hurler.

C'était stupide de ma part. Et insignifiant. D'ailleurs, le regard de cette femme me l'a clairement bien confirmé : insignifiant.

Falkhen a réussi à bouger, lui. Il réussit toujours à surpasser ses états, lui. Elle était venu non pour lui faire du mal ou autre, mais pour lui rendre... une part de lui-même. C'était ça que j'avais ressenti. Un des cristaux qui contenait son phénix. Tout le monde savait rester si calme... Tulio... Desmee... Tali... Même Promyse... Moi... Je ne savais pas quoi faire, quoi penser. Je n'aurai pas dû venir à cette réunion... Talyk aurait dû venir aussitôt que j'ai réussi je ne sais comment à activer la perle du Clan pour les appeler et les prévenir... puis à les faire écouter...

Si... inutile...


________________________________________________________________________________________

Fermant les yeux, Koh'a soupira doucement, expulsant, essayant plutôt, d'expulser le poids qu'il avait au ventre et au plexus. Il était noué et n'avait pas encore réussi à évacuer les sensations qu'il avait eu quelques heures plus tôt. Kelam avait toujours ses mains sur lui, le soutenant et l'aidant, rien que pas sa présence et son contact. Son Lié savait sans problème, par instinct, comme agir et réagir.

- Grâce à toi, Talyk a tout entendu... Et Liam était prêt, avec Ay'an...

- Talyk aurait dû être à ma place... Il aurait su protéger Falkhen en cas de problème... Je ne méritais pas son enseignement. Koh'sae, lui, le méritait...

- Toi... tu as reçu celui de Liam... sourit le Hyurgoth.

- Oui... C'est vrai, je ne devrais pas... Liam est toujours là pour moi... les autres membres du Clan aussi... Je... Je suis désolé...

- Ni lui, ni personne, ne t'en voudront pour ça. Ils comprennent très bien ce que tu ressens. Tu l'admires... mais tu as d'énormes regrets... Et l'image idéalisée que tu avais de lui s'est un peu détériorée, mais pourquoi t'en sentir responsable ? Ce n'est pas ta faute. Est-ce que ça veut dire que tu le dénigres ou que tu le rejettes pour autant ? Non, ça se voit. Ca crève les yeux, même.

- Je...

Le petite Lunaire renifla, serrant l'une des mains de son Lié dans les siennes.

- Je ne veux pas qu'il meure... Je... J'aurai aimé... être moins insignifiant... et inutile... à ses yeux... J'aurai aimé... pouvoir être son disciple... comme Koh'sae l'a été... Je... Je suis pas assez fort... Même en cuisine... Je ne serai jamais à la hauteur d'Abaritar... Je... J'ai même raté la cuisson de mes pommes après la réunion...

Les larmes coulèrent le long de ses joues, sans qu'il puisse y faire quoi que ce soit. Son Lié le serra fort dans ses bras, le soulevant pour qu'il puisse pleurer contre son torse autant qu'il le voulait.

- Je suis désolé... tellement désolé.... Kelam...

- Shhhh... Ca va aller... Ca va passer... Pleure mon grand... Vas-y...

- Je suis pas assez fort... Même pour le Clan... J'ai failli vous faire tuer... Vous faire disparaître... ! Je... Je ne sers à rien d'autres qu'à me faire protéger !... J'ai beau faire tout ce que Liam m'enseigne... Je n'y arrive pas !... Kelam... Pourquoi je n'y arrive pas ?... Pourquoi tu ne me suffis pas ?...

- Hé... Chéri... Ne mélange pas tout...

Il lui redressa le menton, pour plonger son regard d'argent dans ceux de son petit chat. Ce regard... qui transmet tout... qui pouvait arrêter un raz-de-marée...

- On trouvera ton second Lié... Et ça ne sera qu'une étape. Tu crois que je m'en veux ? De ne pas suffire à te stabiliser et t'équilibrer ? Tu crois que je t'en veux ? Que dalle. C'est comme ça qu'on fonctionne et c'est comme ça qu'on fonctionnera toujours. Toi et moi. Talyk et Liam. Kei et Natiel. Nadak et Heimdall. Leena et Malek. Hohodan en aura besoin lui aussi tôt ou tard. Il grandit. Gaoth aussi. Ay'an... et bien pour l'instant elle aide Promyse... Mais elle aussi finira par trouver son Lié ou sa Liée. Et toi, tu en as besoin de deux. C'est comme ça. Tu es le Cœur. Tu es important. Tu comprends ?... Tu es... très... important...

- … Je... J'aurai préféré... être moins... important... pour... faire plus de choses... Je... Je ne veux plus être le protégé... Je veux... Je veux pouvoir... vous protéger... Protéger Falkhen... nos amis...

- Ne fais pas comme Talyk non plus... sourit Kelam, un brin taquin et moqueur. Parce que tu sais, lui aussi... Il veut protéger tout le monde et... s'il est tué... ce serait aussi catastrophique que de te perdre. Liam va finir par l'attacher pour qu'il ne sorte plus tête baissée.

- Il... Il est capable de survivre... Mais... Oui... j'ai tellement peur aussi pour lui... Si... Si je pouvais aussi... le protéger...

- Tu peux... tu peux tous nous protéger... Faudrait que tu y crois. Un tout petit peu...

- Je... Je vais aller voir Liam demain... Je veux me renforcer... encore... Si... Si on veut s'en sortir... Contre les ennemis... contre Pouvoir... Il faut... que le Cœur soit plus fort...

- Et que l'Esprit soit plus prudent.

Le Hyurgoth se mit à rire doucement, essuyant les larmes des joues de son petit compagnon. Cela avait eu le mérite d'enfin faire décrocher un léger sourire, faible, mais bien présent, chez ce dernier. Serrant toujours son Lié dans ses bras, il inspira un grand coup et hocha la tête.

- Liam est là pour moi. Il est toujours là... Il saura m'entraîner comme il faut... Je sais qu'il ne me ménagera pas.

- Parce qu'il sait ce dont tu es capable.

- … Kelam ?...

- Hum ?

- Je t'aime...

Souriant, Kelam souleva le petit Lunaire dans ses bras, ce dernier venant littéralement de tomber d'épuisement et de fatigue contre lui. Il le déposa dans leur lit et le recouvrit, veillant sur lui quelques instants, une main sur sa tête.

- Ca va aller ?... fit une voix non loin de lui.

- Ouais... Il est plus fort qu'il ne veut y croire...

- Bon... Faudra que je vois Falkhen rapidement alors.

- Tal'...

- Hum ?

Le Hyurgoth tourna la tête vers le métisse, souriant.

- Secoue le un peu pour moi.

Avec un souffle amusé, Talyk sortit de la chambre.

- Tu sais bien que je ne manque jamais une occasion de le faire !
avatar
Talyk
Le plaisir d'offrir !

Messages : 463
Date d'inscription : 15/12/2013
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Recueil de Koh'a

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum