Le choix

Poster un nouveau sujet   

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le choix

Message par Iranh le Ven 13 Juin - 23:54

La magicienne dors d'un sommeil réparateur. Elle n'a pas voulu rentrer en ville, pas ce soir. Au détour d'un chemin, un petit interstice entre deux gros rochers lui avait paru bien plus accueillant que les grandes villes où certes, elle ne se sent pas si mal finalement, mais si bruyantes, grouillantes, toujours pleine de vie même au plus profond de la nuit. Alors finalement, ce tout petit morceau de terre et d'herbe des champs, hirsutes et odorantes, lui semble sur l'instant bien plus propice à un repos bien mérité. C'est ainsi que lovée dans son habit de mage, elle s'allonge, comme une enfant, et s'endort sans tarder.

Comme chaque nuit, une multitude d'images, de sons et d'odeurs, envahissent son esprit, errants comme des âmes en peine qui cherchent un endroit pour que l'on se souvienne d'eux. C'est au milieu de tout ce capharnaüm que soudain une image plus particulièrement prend de la place. Légèrement floue au début, elle devient très vite d'une netteté insolente malgré son âge. La chapelle, la stèle, la grotte. Le corps de la mage eu un léger soubresaut. Comment une image de son passé maintenant presque lointain viens perturber son sommeil ? et surtout ... pourquoi ?

L'esprit ne cherche pas à lutter car même si l'image est surréaliste, elle ne génère aucune peur, aucune suspicion. Pour le moment, elle est un rappel à un temps passé que Iranh a quelque peu oublié, toute occupée à sa nouvelle vie. Apaisé, l'esprit rode dans la grotte, entièrement vide, puis après une petite ballade sur les lieux de son enfance, il revient dans la chapelle, et s'arrête devant la stèle, toujours aussi noire que dans son souvenir, baignée de se halo verdâtre venant du puits de lumière. Et là ... une minuscule bille de lumière naît.

Sous le regard incrédule de l'esprit de la mage, qui ne la quitte pas des yeux, la minuscule bille grossie, encore et encore, jusqu'à devenir aussi grande qu'un Elézeen. Elle est tellement étrange, sombre et claire à la fois, traversée d'éclairs ressemblants à la foudre et floutée par une brume blanche. Iranh, ou plutôt son esprit, ne peut plus quitter la boule des yeux, sans peur ni inquiétude, mais figée. Toute la chapelle de roche noire semble éclairée et baigne désormais dans une légère brume bleutée, les murs si sombres d'habitude, prennent des reflets changeants d'ambre, de bleu et de rouge sang. Le spectacle est d'une beauté surnaturelle. Et c'est alors qu'il apparait.

Les deux esprits croisent leur regards, et celui de la Mage cherche des réponses dans celui du vieil Elézeen. Ce dernier affiche un léger sourire rassurant. Cet échange dure quelques secondes mais ... il ressemble à une éternité. Voyant que la mage est encore hésitante, l'homme prend la parole, d'une voix presque douce, posée, mais qui impose une force incroyable.

Ca fait si longtemps, tu as peut être oubliée.

Dès les premières paroles, Iranh sent en elle comme ... une vague, ressurgir de son passé lointain et la submerger de sentiments et de souvenirs enfouis. Maintenant elle le sait, ce n'est pas sa première rencontre, leur première rencontre. Elle avait presque oubliée. L'homme qui la regarde sourit satisfait, il a lu dans ses yeux que maintenant elle sait. Un échange sans mots commence alors entre les deux. Chacun ayant retrouvé le sens du regard de l'autre. Au bout de quelques minutes, le visage de la mage affiche une interrogation.

Tu l'as bien servie. Et aujourd'hui, elle a un nouveau marcheur. Tu as mériter ta place, si tu le désire.

Même si elle comprends les mots, elle n'est pas certaine de bien comprendre leur sens. Alors un nouvel échange silencieux s'engage entre les deux esprits. C'est à peine si quelques mimiques, froncement de sourcils ou encore forme de la bouche, laissent transparaitre l'échange pourtant si intense. Enfin elle comprend. Personne ne lui avait expliqué que c'était possible. Sans doute est elle partie trop vite du clan pour le savoir. Mais maintenant, le sens des mots est aussi évident que leur écoute.

Que faire ... Que choisir. Tiraillée entre la récompense méritée, et des images de ... gens. Mais des gens pas comme les autres. Des aventuriers. Des endroits, des combats, tant de choses ... Presque une vie. La mage met un temps fou à mettre tout ses souvenirs dans une balance imaginaire pour en soupeser le poids. Et puis finalement, elle prend sa décision. Aussitôt il le sent, le sait. Un dernier regard, tendre, presque ... amoureux, et toute la scène disparait d'un coup.

Le choix est fait.
avatar
Iranh
Cheveux verts, mèche rose

Messages : 423
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum